Axa négocie avec la BERD le rachat de ses parts dans des filiales d’Europe de l’Est

    L’assureur français Axa négocie actuellement avec la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) le rachat de participations minoritaires dans des filiales d’Europe de l’Est, pour plusieurs centaines de millions d’euros, a indiqué lundi son PDG, Henri de Castries.

    Les discussions portent sur des filiales d’assurance vie et de retraite d’Axa en Pologne, en République Tchèque et en Hongrie, dans lesquelles la BERD détient, en moyenne 30% du capital, a précisé M. de Castries lors d’une conférence téléphonique. “C’est une opération qui se chiffre en centaines de millions d’euros”, a expliqué le dirigeant.

    Axa entend notamment profiter du produit de l’augmentation de capital de deux milliards d’euros annoncée lundi pour financer ce rachat.

    L’assureur a également annoncé lundi le rachat du solde du capital de sa filiale asiatique Axa Asia Pacific Holdings, qui sera suivi de la cession des activités australiennes et néo-zélandaises à l’assureur australien AMP.

    La BERD, créée en 1991 pour aider les pays de l’ancien bloc soviétique à passer à l’économie de marché, est détenue par 61 Etats ainsi que l’Union européenne et la Banque européenne d’investissement.

    Paris, 9 nov 2009 (AFP)