Rachat d’XL : Axa annonce avoir “sécurisé” le financement

L’assureur français Axa a annoncé lundi avoir “sécurisé” le financement de son rachat de l’assureur bermudien XL pour 12 milliards d’euros, en finalisant l’introduction en Bourse de sa filiale américaine Axa Equitable Holding (AEH).

La réussite de l’introduction en Bourse de nos activités américaines est une étape majeure dans la transformation d’Axa. Avec l’acquisition du groupe XL, les deux transactions représentent une accélération significative de la réorientation stratégique d’Axa vers nos segments cibles“, a déclaré Thomas Buberl, directeur général d’Axa, cité dans un communiqué du groupe.

Selon M. Buberl, “en plus d’être un tournant pour Axa, cet instant est un grand moment et une opportunité exaltante pour (les) activités américaines(…)“. Les produits totaux s’établissent “à 4,02 milliards de dollars américains soit 3,26 milliards d’euros” grâce “à la vente de 24,5% des actions existantes d’AEH à 20 dollars américains par action, à l’émission de 750 millions de dollars américains d’obligations obligatoirement échangeables en actions d’AEH, ainsi qu’à l’exercice d’options de surallocation octroyées aux banques du syndicat“, détaille Axa.

Selon l’assureur français, “le financement de l’acquisition du groupe XL est en très bonne voie (…): environ 3,5 milliards d’euros de trésorerie disponible, 2,6 milliards d’euros au titre des transactions de réorganisation pre-IPO, 3,3 milliards d’euros de produits totaux provenant de l’IPO, ainsi que l’émission initiale de 2 milliards d’euros de dette subordonnée (sur un total de 3 milliards d’euros prévus)”.

“Prenant en considération des ressources financières supplémentaires existantes, Axa considère désormais le financement de l’acquisition du groupe XL sécurisé, dans la mesure où celui-ci ne dépend pas d’une émission de dette additionnelle“, poursuit le communiqué.

L’agence de notation Moody’s avait jugé vendredi que cette entrée en Bourse est “positive pour la capitalisation” du groupe et “aide à sécuriser le financement de la transaction XL“.

En pleine réorganisation de ses activités, l’assureur français Axa avait annoncé par surprise début mars vouloir débourser plus de 12 milliards d’euros pour s’offrir le groupe XL, spécialisé dans l’assurance dommage des entreprises, en vue de former un nouveau champion mondial de ce secteur.