Assurance maladie : En 2023, l’évolution des dépenses de santé ralentit

La convention dentaire a été négociée entre les syndicats, l'Assurance Maladie et l'Unocam.
La convention dentaire a été négociée entre les syndicats, l'Assurance Maladie et l'Unocam.

Les dépenses du régime général ont augmenté de 2,8% en 2023. Les soins de ville, en revanche, affichent un léger recul de 0,3%.

L’Assurance maladie publie son décompte des remboursements de soins de janvier à décembre 2023. Les dépenses du régime général ont augmenté de 2,8%, contre une progression de 5,4% en 2022. Les soins de ville sont en baisse (-0,3%) tandis qu’en 2022, ils avaient progressé à 4,8%.

Les honoraires des dentistes ont évolué de 4,4% en 2023 (contre 4,1% en 2022). Le transfert de charges de l’assurance maladie obligatoire vers les organismes complémentaires se traduit sur l’évolution des dépenses de la Cnam. L’augmentation du ticket modérateur de 30 à 40% à compter du 15 octobre a provoqué une diminution de 2,3% des dépenses dentaires au dernier trimestre, contre une progression de 6,6% sur les 9 premiers mois de l’année.

Les effets de la revalorisation des consultations

Au sein des soins de ville, les honoraires des médecins généralistes affichent une progression de 0,2% sur l’année 2023, (contre 3,1% en 2022). Dans un contexte post-Covid, les consultations des spécialistes ont connu une forte évolution. Leurs honoraires bondissent de 7,2% en 2023 (contre 3,9% en 2022).

Dans le cadre du règlement arbitral, la revalorisation de 1,5 euro sur le montant de la consultation depuis le 1er novembre 2023 a eu également des répercussions. Les dépenses des soins généralistes ont augmenté de 5,4% sur les deux derniers mois de l’année. Sur les 10 premiers mois, elles avaient légèrement reculé (-0,8%).

+6,2% sur les IJ non liées au Covid

Sur les autres professions médicales, les masseurs-kinésithérapeutes affichent également une forte progression (+7,2% en 2023 contre 3,3% en 2022). Les dépenses de médicaments restent dynamiques et affichent une progression annuelle de 6,8% contre 7,5% en 2022. Dans la catégorie autres soins de ville (dont cures), les dépenses restent très élevées (+16,5% en 2023) mais leur évolution est moindre qu’en 2022 (+50%).

Les effets de la crise sanitaire commencent à s’estomper sur les dépenses liées aux laboratoires de biologie médicale (-34,3% en 2023) et aux indemnités journalières (-4,1% contre +15,2% en 2022). En revanche, les indemnités journalières non liées au Covid augmentent fortement (+6,2% en 2023), notamment en raison d’un effet prix lié aux revalorisations successives du Smic.

La Cnam signale enfin une augmentation des dépenses liées au transport sanitaire (+7,2% contre +7,9M en 2022). L’Assurance maladie l’attribue aux revalorisations des taxis en mars et des VTC en novembre.

Que pensez-vous du sujet ?