Assurance hypothécaire / Canada : Une réforme en accord avec le FMI

Le ministre canadien des Finances Jim Flaherty s’est déclaré en accord vendredi avec les recommandations du Fonds monétaire international (FMI) selon qui Ottawa doit réformer son système d’assurance hypothécaire.

Dans son rapport annuel sur la situation économique du Canada, l’institution de Washington estimait la semaine dernière que les autorités canadiennes devraient alléger leur système d’assurance des prêts immobiliers afin de réallouer les ressources vers le système productif.

Dans le même temps, le FMI avait salué la décision récente prise par le gouvernement fédéral de limiter cette assurance sur les prêts à très long terme.

“Je suis absolument d’accord avec le sens des propos (du FMI), et nous nous sommes déjà engagés dans une telle direction”, a déclaré M. Flaherty à la presse, en marge d’un déplacement à Toronto.

Jugeant “regrettable” que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), qui assure ces prêts, “soit devenue beaucoup plus importante que ce qu’elle devait être à l’origine”, il a rappelé que depuis qu’il a pris ses fonctions, il y a quatre ans, les règles d’attributions de prêts avaient “été resserrées à quatre reprises”.

“Nous verrons avec le temps quel doit être le rôle” de la SCHL, a poursuivi M. Flaherty.