Amrae : Bientôt une fédération pour les captives françaises

oliver wild amrae
Oliver Wild est président de l'Amrae

L’Amrae annonce la création prochaine de la « Fédération française des captives d’entreprise ». Cette dernière aura notamment pour mission d’accompagner la création et le déploiement de ces outils dans l’Hexagone.

Une semaine après que le projet de captives à la française ait subit un sérieux coup d’arrêt, l’Amrae continue de croire en cet outil. Pour preuve, l’Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise annonce la création de la Fédération française des captives d’entreprise avec l’appui de grands industriels.

« Cette fédération portera les intérêts de ces entreprises dans le débat public et accompagnera les projets de création et de déploiement de captives en France », peut-on lire dans un communiqué. L’association affirme par ailleurs qu’elle poursuit ses travaux contribuant à la mise en place d’une provision pour résilience des entreprises françaises, notamment des petites et moyennes entreprises.

« En 2021, l’Amrae a recensé plus de 50 entreprises françaises ayant des projets de création de captives, dont plusieurs ont récemment demandé un agrément à des régulateurs européens pour les domicilier hors de France », explique ensuite l’association. Cette dernière se dit également confiante sur l’issue favorable de la notification, faite par le gouvernement aux autorités européennes, du projet de mesure française en faveur de ce dispositif.

Albingia

Compagnie d’assurance française, 100% indépendante, Albingia accompagne les courtiers, depuis bientôt 60 ans, dans l’assurance des risques des entreprises. Composées d’équipes à l’expertise reconnue, ses 7 délégations régionales sont de véritables centres de décision autonomes et sont garantes d’une réelle proximité avec les courtiers français. C’est à leurs côtés qu’Albingia a fait le choix d’assurer le développement des entreprises françaises.

Contacter Albingia


Que pensez-vous du sujet ?