AIG : perte trimestrielle de 6,7 milliards de dollars

L’assureur américain AIG a annoncé jeudi une perte trimestrielle de 6,7 milliards de dollars, due à la récente réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis et à une facture salée des indemnisations de victimes de catastrophes naturelles.

Le groupe indique que les incendies ayant ravagé la Californie, détruit des maisons et endommagé des commerces et entreprises lors des trois derniers mois de l’année 2017, lui ont coûté 762 millions de dollars.

Sur l’année, le coût des indemnisations de ses assurés (personnes et entreprises) affectés par les catastrophes naturelles s’élève à 4,2 milliards de dollars.

Outre les catastrophes naturelles, AIG a également inscrit dans ses comptes trimestriels une provision de 6,7 milliards de dollars du fait de la modification de sa comptabilité pour prendre en compte la nouvelle législation fiscale abaissant le taux d’imposition officiel des entreprises de 35 à 21%.

Hormis ces charges, AIG a gagné de l’argent, soit 526 millions de dollars même si c’est moins qu’attendu. Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, est en effet ressorti à 57 cents, nettement inférieur aux 75 cents attendus.

Au quatrième trimestre 2016, l’entreprise avait enregistré une perte de 3 milliards de dollars, principalement à cause de polices d’assurances vendues en 2016 des multinationales.

Ce problème persiste car AIG explique avoir augmenté “modestement” ses réserves pour parer à des pertes liées à l’assurance commerciale hors des Etats-Unis.

Brian Duperreault, PDG depuis moins d’un an, est en train de recentrer la société sur trois piliers: l’assurance commerciale, l’assurance vie et retraite et une division technologies.

AIG a indiqué jeudi avoir créé une nouvelle entité baptisée DSA Reinsurance Company, basée aux Bermudes et dont le but est de réassurer les polices d’assurances qu’elle a signées qui occasionnent de nombreuses pertes depuis plusieurs mois.

Cette décision intervient moins d’un mois après le rachat pour 5,6 milliards de dollars du réassureur Validus, un groupe employant 1.000 personnes et basé aux Bermudes.

Sur l’année, la perte nette est de 6,08 milliards de dollars, contre 849 millions en 2016. A Wall Street, le titre gagnait 0,72% à 58,50 dollars vers 21H55 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance.