AG2R La Mondiale Matmut : Un administrateur se confie

Table de conseil d'administration

Des cultures difficilement miscibles, des modes de fonctionnement différents, un administrateur du groupe, qui a souhaité garder l’anonymat, revient sur les raisons de la séparation entre AG2R La Mondiale et Matmut.

Quelles sont les raisons de la séparation entre AG2R La Mondiale et Matmut ?

La culture des deux entreprises était très différente. AG2R La Mondiale est un groupe qui s’est construit progressivement par rapprochements successifs sur les 10 dernières années avec un vrai savoir-faire en la matière.

Ces différences se sont-elles traduites par des difficultés opérationnelles ?

La survenue de certains évènements, depuis fin janvier, a montré la difficulté de mettre en œuvre les décisions politiques de nos deux maisons.

Quelle est l’origine de la séparation entre AG2R La Mondiale et Matmut ?

Nous avions l’ambitieux projet de construire un groupe de protection sociale complet en assurance de personnes et de leurs biens. Malheureusement, ces derniers mois nous avons rencontré des divergences de mise en œuvre et de modes de fonctionnement qui, malgré la très forte mobilisation des équipes, sont insurmontables dans ce type de rapprochement.
Nous nous sommes collectivement rendu compte que cela ne marcherait pas et nous avons décidé d’arrêter le processus de rapprochement. Au bout de 100 jours, la greffe ne prenait pas.

La séparation est-elle causée par des désaccords personnels ?

Il serait faux d’aller chercher des responsabilités individuelles.

La Matmut a eu l’air surpris de cette décision…

Le divorce est pris par consentement mutuel. AG2R La Mondiale a franchi le pas et fait la demande. La Matmut a entériné ce choix. Nous sommes des professionnels responsables et respectueux de nos histoires et de nos différences. Les deux parties se sont engagées à faire en sorte que la séparation se passe dans les meilleures conditions possibles.

C’est le conseil d’administration de La Mondiale qui déclenche la rupture. Pour quelle raison ?

Le conseil d’administration de la Mondiale a exprimé sa volonté d’arrêter sa participation au projet. Rappelons que l’opération globale de rapprochement a débuté par une première étape juridique qui ne pouvait se faire qu’avec des sociétés de même nature : en l’occurrence La Mondiale et Matmut qui sont deux sociétés d’assurance mutuelle (Sam). Dans la foulée, le conseil d’administration de l’association sommitale, réuni extraordinairement le même jour, a pris acte de cette volonté et proposé d’engager un processus de séparation qui sera soumis en assemblées générales extraordinaires d’ici à fin mai.

Concrètement, quelles ont été les divergences ?

Par exemple, nous avions convenu, qu’à terme, la mutuelle Ociane Matmut rejoindrait AG.Mut et fusionnerait avec la mutuelle ViaSanté. Matmut a finalement fait savoir récemment qu’ils refusaient la perspective de cette fusion.

Le partenariat de distribution entre Cdiscount et Ociane n’a pas été bien perçu par ViaSanté, qui n’a pas été consultée sur ce projet. Qu’en pensez-vous ?

L’annonce du partenariat entre Ociane Matmut et CDiscount, sans consultation des instances de gouvernance et métiers compétentes qui sont le fondement d’un groupe de protection sociale paritaire et mutualiste, a été source de beaucoup de tensions au sein du Groupe, pas seulement pour ViaSanté.

Le conseil d’administration maintient-il sa confiance en André Renaudin ?

Les administrateurs d’AG2R La Mondiale ont pleinement confiance en la structure et ses équipes. L’Association sommitale a d’ailleurs mandaté André Renaudin pour mettre en œuvre les décisions dans le cadre du processus de séparation et pour préparer l’avenir d’AG2R La Mondiale.