Aegon : bénéfice net 2017 quadruplé grâce à la réforme fiscale aux USA

Aegon

L’assureur néerlandais Aegon a annoncé jeudi avoir quadruplé son bénéfice net en 2017, à 2,37 milliards d’euros, principalement grâce à la réforme fiscale aux Etats-Unis, où il réalise environ 60% de son activité.

Sur le quatrième trimestre, Aegon a plus que doublé le bénéfice net, à 986 millions d’euros, contre 470 millions d’euros un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires a bondi quant à lui de 43% à 3,9 milliards d’euros. “Les solides résultats du quatrième trimestre concluent une année au cours de laquelle nous avons développé nos activités, accompli beaucoup de nos objectifs stratégiques, et fortement augmenté nos résultats financiers“, s’est félicité le directeur exécutif du groupe, Alex Wynaendts, cité dans le communiqué.

Aegon a indiqué avoir enregistré un gain exceptionnel de 554 millions d’euros au quatrième trimestre, bénéficiant d’une “baisse du taux d’imposition sur les sociétés aux Etats-Unis“.

Aux Etats-Unis, le bénéfice opérationnel a été tiré par une diminution des réclamations, des taux d’intérêt plus élevés et une augmentation des redevances pour les plans de retraite.

Coté à la Bourse d’Amsterdam, le titre d’Aegon était en hausse de 3,80% à 5,62 euros à 10H00 GMT, au sein d’un indice AEX en hausse de 0,70%.

En Europe, le bénéfice net a progressé de 10% au dernier trimestre 2017 à 335 millions d’euros, poussé par la vente d’UMG aux Pays-Bas.

Les actions que nous avons menées ont conduit à une augmentation significative dans notre ratio de solvabilité, la qualité du capital et la génération de capital récurrente“, a poursuivi Alex Wynaendts.

Aegon a annoncé une augmentation dans le dividende final de 14 centimes par action, la sixième année consécutive de dividende croissant pour les actionnaires, a-t-il souligné.

Fondé en 1983, à la suite de la fusion de deux sociétés d’assurance néerlandaises, Aegon emploie 29.000 personnes et compte plus de 40 millions de clients dans une vingtaine de pays, notamment aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.