Acquisition / Private Equity : La Macif cède sa participation dans OFI PEC mais entre au capital d’Eurazeo

La société d’investissement Eurazeo a annoncé mardi l’acquisition de son petit concurrent OFI Private Equity Capital, société française cotée spécialisée dans les prises de participations majoritaires dans les PME. La Macif, qui contrôlait OFI PEC devrait obtenir la moitié des 3,7% de parts émises pour l’opération et se serait engagée à rester 18 mois au moins, selon Les Echos.

Le montant de l’acquisition, payée en actions, est de « 132M d’euros » a indiqué à l’AFP un porte-parole d’Eurazeo, confirmant une information du quotidien Les Echos.

Eurazeo proposera 10 de ses propres actions pour 54 actions de sa cible ou 1 de ses actions pour 110 de ses bons de souscription d’actions. Une telle parité représente une prime de 14,1% sur le cours de bourse d’OFI de jeudi soir.

Dans un communiqué, Eurazeo précise que l’assureur mutualiste Macif, le président d’OFI Olivier Millet et les autres grands actionnaires se sont engagés « à apporter la totalité de leurs participations détenues dans OFI Private Equity Capital, sa société de gestion et son associé commandité en contrepartie de la remise d’actions nouvelles Eurazeo ».

Ces actionnaires détiennent 75% des actions et 79% des bons de souscription d’actions d’OFI Private Equity, a précisé le communiqué. A l’issue de l’opération, ils détiendront 3,7% du capital d’Eurazeo.

Les activités d’investissement d’OFI Private Equity « sont parfaitement complémentaires de celles d’Eurazeo », a souligné Patrick Sayer, président du directoire d’Eurazeo, cité dans le communiqué.

Si Eurazeo devait obtenir plus de 95% du capital de sa cible, il compte demander le retrait de la cote. En deça de ce seuil, une fusion pourrait être proposée aux actionnaires d’OFI Private Equity Capital.

En présentant ses résultats 2010 fin mars, Eurazeo avait annoncé disposer de 800M d’euros pour financer de nouvelles acquisitions dans les « 24 prochains mois », mais sans indiquer de cibles dans l’immédiat.

PARIS, 26 avr 2011 (AFP)