Vol de données : Plus d’1 million de cas pour le secteur de l’assurance en 2010 dans le monde

Selon le dernier baromètre sur le vol de données publié par KPMG, le secteur de l’assurance a connu plus d’un million de cas de pertes ou vols d’informations en 2010 dans le monde.

KPMG a publié en décembre dernier son troisième baromètre sur le vol de données. Le cabinet de conseil recense « seulement » 15 millions de victimes de vols ou de pertes d’informations au premier semestre 2010 (contre 220 millions en 2009).

Selon l’étude, 21 % des incidents déclarés sont dus à des malveillances internes (+20% en 3 ans). 37% des pertes sont liées à un disque dur, 19 % à des bandes de sauvegarde, 11 % à des CD-Rom et 7 % à des clefs USB. Les secteurs les plus touchés sont ceux de la santé (25 % des cas) et des administrations publiques (20 % des cas).

« La miniaturisation des supports amovibles accroit les risques liés à ces supports informatiques et incite les entreprises à renforcer leurs méthodes de cryptage et la sensibilisation des utilisateurs autour de ces supports » affirme Laurent Gobbi, Associé KPMG.

Le secteur de l’assurance n’est pas en reste

Le secteur de l’assurance est lui aussi touché. KPMG y comptabilise plus d’1 million d’incidents en 2010 à travers le monde. Le vol/perte de données dans le milieu assurantiel représentent 2% de l’ensemble des vols/pertes tous secteurs confondus depuis 2007. Enfin, au premier semestre 2010, 6% des cas de vols/pertes d’informations avec implication d’un tiers concernait le secteur de l’assurance.

Depuis le début de son baromètre en 2007, KPMG a recensé plus de 514 millions de personnes touchées par le vol ou la perte de données dans le monde, tous secteurs confondus.

Source : KPMG