Techniques de vente : Vendre l’assurance auto au kilomètre

Assurance « au kilomètre », « petit rouleur » ou « Pay as you drive (PAYD) » sont des offres apparues depuis une dizaine d’années, avec pour objectif de réduire la facture d’assurance auto.

PRINCIPES DE TARIFICATION

● au forfait : à la souscription, l’assuré choisit une formule avec un forfait annuel de kilomètres à ne pas dépasser (généralement entre 4 000 et 9 000 km). Il déclare le kilométrage de son véhicule à chaque échéance annuelle ou le fait vérifier chez un garagiste agréé par l’assureur. Un contrôle est fait également à l’occasion des sinistres (et parfois de manière aléatoire).
En cas de dépassement, l’assuré acquitte une surprime. Certains contrats prévoient un remboursement des kilomètres non utilisés ou le report sur l’année suivante.

● au kilomètre parcouru : l’assuré est facturé selon le décompte exact de kilomètres effectués dans l’année. Le véhicule est équipé d’un boîtier GPS, dont la pose, effectuée dans un garage agréé, peut être payante ou gratuite. Certains assureurs modulent la tarification selon les conditions de conduite (horaires de circulation, vitesse, routes empruntées, …). La collecte et l’utilisation de ces informations est encadrée par la CNIL.
POUR QUELS CONDUCTEURS ?

Les principales cibles sont les jeunes conducteurs roulant peu, les retraités, les utilisateurs de transports en commun, les personnes n’utilisant leur véhicule que pour des trajets privés, les citadins, …

Les économies tarifaires sont de l’ordre de 15 à 30% par rapport à une formule classique.

Attention toutefois à bien vérifier les conditions appliquées en cas de dépassement et surtout, à éviter toute fausse déclaration de kilométrage, pour ne pas s‘exposer à une nullité de contrat.

Avec Kaléa Formation