Solvabilité II : L’activité d’assurance a vocation à rester au sein du groupe SocGen

La division assurance de la SocGen, Société Générale Insurance, a vocation à rester au sein du groupe malgré le durcissement des exigences en fonds propres apporté par les nouvelles réglementations, a affirmé jeudi son directeur général, Philippe Perret.

« Aujourd’hui, au sein du groupe Société Générale, il n’y a pas de projet pour changer son fusil d’épaule sur les compagnies d’assurances qui devraient être amenées à rester au sein du groupe », a assuré M. Perret lors d’une rencontre avec la presse.

La prochaine entrée en vigueur des nouvelles normes bancaires de Bâle III et de la réglementation européenne des sociétés d’assurance dite « Solvabilité II », qui imposent un renforcement des fonds propres des établissements, a fait naître des spéculations sur l’éventuelle cession de leurs activités d’assurance afin de réduire la taille de leurs bilans.

« En dépit du durcissement de la réglementation, l’allocation de fonds propres qui serait nécessaire sur l’activité d’assurance conduirait à une rentabilité des activités toujours très élevée, toujours supérieure à la rentabilité de l’ensemble du groupe Société Générale », a fait valoir Philippe Perret.

Côté résultats, Société Générale Insurance a dégagé en 2011 un résultat net part du groupe de 259M d’euros, en hausse de 19%, en partie grâce à ses activités à l’international qui pèsent désormais pour plus de 10% (26M d’euros).

En France, elle a déployé lundi un nouvel axe de développement, l’assurance-santé, pour l’instant disponible pour les professionnels avant d’être étendu aux clients particuliers.

Marc Duval, directeur général délégué de Sogécap, la compagnie d’assurance de personnes du groupe, a justifié l’arrivée de ce nouveau produit en expliquant notamment qu’il s’agissait d’un marché « en croissance de 5 à 10% ces dernières années ».

Paris, 5 avr 2012 (AFP)