Selon des experts en assurance, la vague de piraterie en Somalie devrait se poursuivre dans les semaines

    La vague spectaculaire de captures de bateaux par les pirates somaliens dans le golfe d’Aden et l’océan Indien constatée depuis début avril devrait se poursuivre pour au moins deux semaines en raison de conditions maritimes favorables, ont prévenu mercredi des experts.

    “Les vagues sont basses en ce moment et les conditions très favorables aux pirates”, a expliqué à l’AFP Andrew Mwangura, du Programme d’assistance aux marins, une organisation indépendante basée dans le port de Mombasa (sud-est du Kenya). “Nous nous attendons à ce que cela continue jusqu’à au moins deux semaines”, a-t-il précisé.

    Au moins dix bateaux ont été capturés par des pirates depuis début avril, après une accalmie relative début 2009. Ces nouvelles prises soulignent la volonté des pirates d’ignorer les menaces d’attaques par les forces navales déployées dans la région. “Les pirates ont mis la barre plus haut récemment (…) nous sommes toujours dans le cycle haut et il pourrait y avoir deux à trois semaines de plus de ce type”, a déclaré à l’AFP Nick Davis, expert à la tête d’une compagnie de sécurité privée spécialisée dans la sécurité maritime et basée en Grande-Bretagne.

    Les pirates ont fait de leur activité l’une des plus lucratives de Somalie, pays en guerre civile depuis 1991. Au moins 18 navires et près de 300 membres d’équipage sont détenus par différents groupes de pirates. La recrudescence des attaques en 2008 a conduit au déploiement d’une vingtaine de bâtiments de guerre opérant sous commandement des Etats-Unis, de l’OTAN, de l’Union européenne ou national à l’image de la Chine ou de la Russie.

    AFP