Séisme / Nouvelle-Zélande : Hannover Re prévoit une charge de 150M d’euros

Le troisième réassureur mondial Hannover Re a annoncé vendredi prévoir une charge d’environ 150M d’euros dans ses comptes en raison du tremblement de terre de Christchurch en Nouvelle-Zélande le mois dernier.

Cette estimation est basée sur un coût global des dommages assurés d’environ 10Mds de dollars néo-zélandais (près de 5,3Mds d’euros), a ajouté Hannover Re. Même si ce coût global devait être revu à la hausse, le réassureur allemand ne s’attend pas à une charge plus élevée sur ses résultats.

Son exposition au séisme s’avère ainsi nettement inférieure à celle de son rival helvétique Swiss Re, sensiblement plus gros, qui prévoit une charge de l’ordre de 800M de dollars (573M d’euros au cours actuel). A la Bourse de Francfort, la nouvelle était bien accueillie et l’action de Hannover Re s’installait en tête de l’indice MDax en grimpant de plus de 3% peu avant 10H00 GMT.

Le numéro mondial de la réassurance, son compatriote Munich Re, n’a pas encore fait de prévision chiffrée de l’impact du séisme sur ses propres comptes, mais le sujet devrait être abordé lors de la présentation de ses résultats le 10 mars. Le séisme qui a frappé le 22 février la deuxième ville de Nouvelle-Zélande, Christchurch, a sans doute fait plus de 200 morts et endommagé ou détruit quelque 100.000 bâtiments et infrastructures.

Francfort (Allemagne), 4 mars 2011 (AFP)