Scandale sexuel : Orgie en Hongrie pour agents d’assurance méritant

Des agents commerciaux allemands, qui s’étaient vus offrir une vingtaine de prostituées lors d’un « séminaire de motivation » en Hongrie en 2007, ont été renvoyés.

Une filiale d’assurances du géant allemand Munich Re a reconnu les faits jeudi : « nos recherches ont attesté qu’une vingtaine de prostituées étaient présentes lors d’une soirée organisée pendant ce séjour », a indiqué dans un courriel Ergo, la branche assurance de Munich Re, confirmant des révélations du Handelsblatt. « Nous n’avons pas eu connaissance de prestations sexuelles en public » a précisé l’entreprise, assurant que deux cadres responsables de la soirée ne travaillaient plus chez elle.

« Un tel fait constitue une grave offense à la ligne de conduite de notre entreprise que nous ne tolérerons plus », ajoute l’email. Près d’une centaine de conseillers commerciaux en assurances de HMI, une sous-division d’Ergo dont le nom a disparu en 2010, étaient du voyage en Hongrie, a précisé un porte-parole du groupe interrogé par l’AFP.

La soirée en question a eu lieu dans les célèbres thermes Gellert de Budapest, a-t-il également confirmé. Pour distinguer les prostituées des simples hôtesses, les femmes portaient des bracelets rouge, jaune et blanc. « Celles avec un bracelet blanc étaient réservées pour les chefs et les meilleurs vendeurs », selon un témoin cité par le Handelsblatt.

Un autre évoque des lits installés à côté des bains, où « chacun pouvait aller en compagnie d’une demoiselle et y faire ce qu’il voulait ». Les prostituées étaient ensuite marquées d’un tampon sur l’avant-bras, pour voir lesquelles d’entre elles étaient les plus demandées, a ajouté la même source.

 

Francfort (Allemagne), 19 mai 2011 (AFP)

Une filiale d'assurances du
géant allemand Munich Re a reconnu jeudi que des agents commerciaux s'étaient
vus offrir une vingtaine de prostituées lors d'un "séminaire de motivation" en
Hongrie en 2007.