Santé / AME : Le gouvernement envisage de supprimer la franchise

Le gouvernement envisage de supprimer la franchise de 30 ans demandée aux étrangers clandestins bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat. Une mesure « hallucinante et démagogique » selon Thierry Mariani, député UMP.

Après l’annonce de la revalorisation du Smic et des allocations chômages ainsi que l’augmentation des allocations de rentrée scolaire, le gouvernement, qui multiplie les gestes, envisage de supprimer la franchise médicale de 30 euros demandée aux étrangers sans papiers bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat (AME).

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a annoncé lundi devant la presse, à l’issue d’une table ronde sur l’exclusion, que « la promesse de François Hollande de supprimer le droit d’entrée à l’AME fera l’objet d’un texte de loi qui sera présenté dans les prochains jours ».

« le gouvernement se prive d’une recette»

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Le député UMP Thierry Mariani, qui avait participer à faire voter cette franchise, a jugé lundi « totalement hallucinant et démagogique » cette idée.  Pour lui, « au moment où on s’apprête à demander à tous les Français de faire des efforts, le gouvernement se prive d’une recette certes symbolique mais qui était la seule contribution des clandestins aux soins médicaux dont ils bénéficient ». « Ça ne leur coûtait que 30 euros », a-t-il insisté.

Créée en 2000, l’AME permet l’accès aux soins des personnes en situation irrégulière résidant en France depuis plus de trois mois. Depuis 2011, le dispositif est conditionné au paiement d’un droit annuel de 30 euros pour les bénéficiaires majeurs.