Retraites complémentaires : Les avantages familiaux pourraient être supprimés

Les négociations des régimes de retraites complémentaires Agirc-Arrco qui s’ouvriront le 25 novembre prochain pourraient remettre en cause le principe des « avantages familiaux ». Le patronat est pour et quelques syndicats semblent intéressés par cette économie estimée à près de 1,4Md d’euros par La Tribune.

Les régimes Agirc et Arrco de retraites complémentaires pour les salariés et cadres du privé sont également déficitaires. Les négociations sur une nouvelle convention vont s’ouvrir le 25 novembre prochain et vont mettre aux prises patronat et syndicat.

Parmi les sujets à débattre, le cas des avantages familiaux, versés pour les parents de familles de 3 enfants ou plus. Ces suppléments peuvent en effet atteindre un bonus de près de 1,7% des charges de l’Arrco et 4,7% des charges de l’Agirc, soit respectivement 500 et 850M d’euros en 2009.

le principe des avantages familiaux pour les parents de familles nombreuses. Le quotidien La Tribune pose la question du rééquilibrage des comptes de retraites complémentaires, déficitaires en 2010 et 2011 de 2,5Mds d’euros selon les estimations. « Revoir les conditions d’octroi ou le montant des « bonifications de pension » permettrait d’être moins drastique sur les autres décisions, comme la baisse du niveau du point servant de base au calcul de la retraite, l’augmentation du taux de cotisation ou la diminution du taux de rendement » écrit ainsi le quotidien économique.

Le problème est que la bonification remise en cause n’améliorera les comptes que petit à petit, et que selon une enquête menée en 2008 par le Conseil des retraites, 42% des retraités bénéficiaient de cet avantage, pour un montant moyen de 89 euros.