Résultats T3 : L’assureur américain Travelers dégage un fort bénéfice grâce à une baisse de sinistralité

La compagnie américaine d’assurances Travelers a dégagé un bénéfice net de 864M de dollars au troisième trimestre, contre 333M de dollars un an plus tôt, grâce à l’absence de catastrophes naturelles majeures, a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué.

Le coût des catastrophes naturelles a représenté 58M de dollars après impôts au troisième trimestre, contre 394M un an plus tôt, a souligné l’assureur, ce qui lui permet d’afficher un bénéfice net par action (hors exceptionnels) de 2,21 dollars pour 1,61 dollar prévu par les analystes. Le bénéfice net par action s’était établi à 0,79 dollar au troisième trimestre 2011.

Travelers avait renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre après une année 2011 marquée par de fortes charges dues à des événements climatiques comme des inondations en Floride (est), de gigantesques incendies dans le Colorado (ouest) ou des averses de grêle au Texas (sud). « Nous sommes très contents de nos résultats solides ce trimestre », a commenté le PDG, Jay Fishman, cité dans le communiqué, soulignant que le groupe avait profité de « moindres coûts liés à des événements climatiques ainsi que d’augmentations de tarifs ». Selon lui, les revenus de placements ont également bénéficié des « forts résultats » de son portefeuille d’investissements, hors obligataire. « Nous restons déterminés à continuer à améliorer notre rentabilité grâce à une stratégie visant à pratiquer des hausses de tarifs de manière active, mais sélective, et à améliorer les termes et conditions des contrats, étant donné le niveau historiquement bas des taux d’intérêt et les incertitudes concernant l’évolution du climat », a-t-il souligné.

Résultat opérationnel en forte hausse, ratio combiné en forte baisse

Lors d’une conférence téléphonique, M. Fishman a précisé que les données du troisième trimestre représentaient un niveau « normal » d’activité et étaient « encourageantes » pour la suite. « Nous continuons à voir quelques progrès mais nous sommes également très prudents » à cause des incertitudes climatiques et fiscales et de la pression d’une « vive concurrence ».

Le groupe a engrangé un chiffre d’affaires de 6,51Mds de dollars au troisième trimestre –dont 5,69Mds de primes–, contre 6,40Mds un an plus tôt. Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires atteint 19,26Mds de dollars, contre 19,07Mds un an plus tôt.
« Le volume d’affaires nouvelles a été inférieur au même trimestre de l’an dernier dans tous nos segments, en grande partie du fait de la stratégie de tarification de la compagnie » depuis deux ans, a relevé le groupe.

Le résultat opérationnel s’est établi à 867M de dollars sur le trimestre, contre 332M un an plus tôt, et à 2,16Mds sur les neuf premiers mois de 2012 (781 millions un an plus tôt). Le ratio combiné s’est amélioré, passant à 90,3% contre 104,5% au troisième trimestre 2011. Cette amélioration de 14,2 points provient pour 9,2 points de moindres catastrophes naturelles et pour 4,9 points de meilleures marges de souscription.

« Le montant de 1,5Md de liquidités dégagé par nos activités opérationnelles ce trimestre est le plus élevé depuis le troisième trimestre 2007 », a commenté le directeur financier, Jay Benet, cité dans le communiqué. Il a ajouté que le groupe avait racheté 5,4M d’actions, pour 350M de dollars. Sur les neuf premiers mois de l’année, le groupe a racheté pour 1Md de dollars de ses propres titres et versé 522M de dividende à ses actionnaires, selon des documents publiés sur son site.

New York, 18 octobre 2012 (AFP)