Résultats S1 : Hannover Re profite de moindres catastrophes en 2014

Comme Swiss Re ou Scor l’ont déjà annoncé, le deuxième trimestre a permis au réassureur Hanover Re de retrouver une hausse des ses indicateurs en raison de moindres catastrophes naturelles.

Le réassureur allemand Hannover Re, numéro trois mondial, a fait état mercredi d’une bonne progression de ses résultats au deuxième trimestre, marqué comme le précédent par un nombre limité de catastrophes naturelles.

La société, filiale du groupe Talanx, a augmenté son bénéfice net de 10% à 212M d’euros, selon un communiqué, et son bénéfice d’exploitation Ebit de 2,3% à 334M d’euros.

Dans le détail de ses divisions, son activité de réassurance non-vie a cependant enregistré une nette baisse de son bénéfice opérationnel, tandis que son ratio combiné, rapport entre le coût des sinistres et les primes encaissées par un assureur, a progressé à 95,6%, contre 94,8% un an plus tôt.

Charges de sinistre limitées, comme la hausse des prix

Les charges liées aux catastrophes majeures ont une fois de plus été limitées au deuxième trimestre. Les principaux dégâts ont été dus à une tempête qui a frappé l’ouest de l’Allemagne début juin“, précise le groupe, qui en a profité pour alimenter ses réserves en cas d’éventuels dégâts durant le second semestre.

Quant à l’activité de réassurance vie et santé, elle a enregistré une nette progression de ses performances opérationnelles, grâce à un développement meilleur qu’attendu des affaires dans plusieurs pays tels que la France, la Scandinavie, ainsi que l’est de l’Europe. La branche d’assurance décès aux Etats-Unis a également fait mieux qu’auparavant.

En outre, les revenus d’investissements du groupe ont légèrement progressé d’avril à juin. Hannover Re “est bien parti pour remplir son objectif ambitieux de 850M d’euros pour l’ensemble de l’année” de bénéfice net, selon le communiqué.

Le groupe, confronté aux taux d’intérêts bas, évoque en outre une concurrence accrue sur ses marchés, et une forte pression sur les prix, du fait de l’absence de catastrophes majeures ces derniers mois. L’euro fort a de surcroît raboté ses entrées de primes brutes (-0,8% à 3,44Mds d’euros).

Bilan positif

Au total, le bilan reste plutôt positif pour le groupe. Sur l’ensemble du premier semestre, les coûts liés aux grosses catastrophes se sont élevés à 105M d’euros, un montant inférieur aux 260 millions d’euros de l’an passé et bien moindre que ne le prévoyait le réassureur (276M) sur cette
période.

Hannover Re a publié un ensemble de résultats solides pour le deuxième trimestre. Le ratio combiné de 95,6% est élevé par rapport à la concurrence, mais Hannover Re a pris en compte les catastrophes majeures attendues et non la situation actuelle plus favorable“, soulignait dans une note Thorsten Wenzel, analyste pour la banque DZ Bank. “Les prix dans les activités d’assurance dommages devraient rester sous pression“, a notamment mis en garde Philipp Häßler, de la banque Equinet.