Résultats T1 : Réunica “robuste” en retraite, doit se développer sur l’assurance de personnes

Avec des encaissements stables en retraite et un chiffre d’affaires en assurance de personnes légèrement en hausse en 2012, Réunica se dit “robuste et pérenne“. Son regroupement avec AG2R La Mondiale devrait lui permettre de se développer en santé et en prévoyance.

Réunica, quatrième groupe de protection sociale, a annoncé aujourd’hui, mercredi 29 mai, ses résultats pour 2012. Son directeur général, Jean-Marc Robinet, nommé en juillet 2012 a ainsi présenté les chiffres clés de l’année écoulée.

Les cotisations restent stables à 8,8Mds d’euros par rapport à 2011. La retraite y contribue à hauteur de 8,2Mds (en stabilité) et l’assurance de personnes pour 600M d’euros (+3%).

Par ailleurs, Jean-marc Robinet a souligné que l’activité de Réunica était “chahutée” par la crise économique mais aussi par l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 11 janvier et l’ANI du 13 mars sur les retraites Agirc-Arrco. Ce dernier accord prévoit une hausse du taux de cotisations sur deux ans ainsi qu’une moindre revalorisation des pensions jusqu’en 2016 afin de réduire les déficits des régimes de retraite complémentaire.

Un décalage de cotisations entre la retraite et l’assurance de personnes qui s’explique aux fondements de Réunica. Le groupe s’est développé en assurance de personnes en 2000 et est présent, aujourd’hui, essentiellement sur l’assurance santé, pour 408M d’euros de CA dont 149M pour l’individuel et 259M pour le collectif.

Au niveau de la retraite complémentaire, 5 millions d’actifs (dont 2,4 millions qui sont représentés par l’accord de branche sur le travail temporaire) et 1,7 million d’allocataires.

Se rapprocher d’AG2R La Mondiale pour rééquilibrer l’activité

Parallèlement à l’environnement sociétal qui se veut pour le moins bousculé, Jean-Marc Robinet rappelle que Réunica (composé de 2 IP et de 2 mutuelles) a engagé un processus de rapprochement avec la sommitale AG2R La Mondiale. Un regroupement que le groupe de protection sociale explique par une volonté de développement du chiffre d’affaires de l’assurance de personnes.

Nos administrateurs ont eu la volonté de se rapprocher d’un autre groupe pour avoir un équilibrage des métiers. En assurance de personnes, avec 600M d’euros de CA en santé et prévoyance, il faut une gestion de surface groupe plus importante et plus de services santé si nous voulons continuer à diminuer nos frais de gestion“.

Jean-Marc Robinet souligne que le groupe a peu de chiffre d’affaires mais beaucoup de fonds propres (725M d’euros), d’où un mixage intéressant des forces avec AG2R La Mondiale. Mais il poursuit : “Ce rapprochement avec AG2R La Mondiale ne nous fait pas oublier nos unions antérieures comme avec Groupama, la Mutuelle Générale et notre union de mutuelles Unisson”.

Un regroupement en plusieurs étapes

La fusion des sommitales est prévue au 1er janvier 2015 mais ce regroupement concerne aussi d’autres structures. Les institutions de retraite seront fusionnées globalement mais elle ne remettra pas en cause le chantier des fédérations Agirc-Arrco. Après,viendra la fusion des GIE de moyens. Nous souhaitons que l’accord au niveau du personnel soit négocié avant ce processus soit le 1er janvier 2015 soit en 2016“. Il y a aussi les activités des IP et des mutuelles qui ne seront pas fusionnées mais “nous avons une réunion le 17 juin pour voir comment elles peuvent s’intégrer au groupe AG2R La Mondiale“, poursuit le DG de Réunica.

Par ailleurs, Jean-Marc Robinet qui dit ne pas oublier ses partenaires historiques, a lâché que Groupama, AG2R La Mondiale et Réunica se réuniraient dans le mois pour voir comment ils vont pouvoir travailler en trio. “Nous allons voir avec Thierry Marte, André Renaudin et moi-même comment nous allons optimiser cet accord“.