Résultats : AIG repasse dans le vert avec un bénéfice 2T de 1,84Mds de dollars

L’assureur américain AIG a annoncé jeudi qu’il était repassé dans le vert au deuxième trimestre avec un bénéfice de 1,84Mds de dollars, contre une perte de 2,7Mds de dollars un an plus tôt. 

Rapporté au nombre d’actions, le bénéfice net revient à 1 dollar. Après impôt, il s’établit à 69 cents, alors que les analystes escomptaient 92 cents.   

Alors que les bénéfices opérationnels des principales activités du groupe sont en baisse, AIG a bénéficié de la mise en Bourse en 2010 d’AIA, sa filiale asiatique, qui lui a rapporté au deuxième trimestre 1,52Mds de dollars. L’assureur a aussi fait état d’un avantage fiscal de 570M de dollars.

 Le groupe, qui a évité une probable faillite en 2008 grâce à l’intervention de l’Etat américain, n’a pas non plus enregistré ce trimestre de charges exceptionnelles, alors qu’il avait dû faire face à une charge comptable de 3,3Mds de dollars à la même période en 2010.  

Des pertes liées aux catastrophes naturelles

La filiale d’assurance dommages Chartis a vu son bénéfice opérationnel baisser de 17% à 789M de dollars, précise le groupe dans un communiqué. Cette diminution reflète des pertes liées à des catastrophes naturelles à hauteur de 539M de dollars, dont 348M liés aux tornades et 84M liés aux inondations aux Etats-Unis et 54M liés au tremblement de terre en Nouvelle-Zélande en juin.  

La division d’assurance retraite et vie SunAmerica a de son côté dégagé un bénéfice en baisse de 13% à 743M de dollar, notamment en raison d’une baisse des résultats des investissements. 

Le secteur de services financiers a, lui, perdu 146M de dollars, contre un bénéfice de 25M un an plus tôt.   

Le bénéfice de l’activité de location-vente d’aviation (ILFC) a été divisé par deux, passant de 182 à 86M de dollars, la compagnie ayant notamment vendu plusieurs appareils en 2010 et 2011.

Selon des informations de presse, AIG étudie la mise en Bourse d’une partie du capital de cette filiale, opération qui pourrait lui rapporter 1,5 à 2Mds de dollars.  

« Recapitalisation significative »

Les résultats du groupe prennent en compte la « recapitalisation significative » opérée durant le trimestre, a souligné le PDG du groupe Robert Benmosche, cité dans le communiqué.  

Le Trésor américain a cédé en mai 200M de ses actions ordinaires AIG et l’assureur a lui-même mis en vente 100M de titres pour un total de 8,7Mds de dollars.

Avec cette opération, la part de l’Etat américain, qui a injecté au total 180Mds de dollars pour sauver le groupe d’une probable faillite en 2008, a été ramenée de 92% à 77%, mais il entend encore poursuivre son désengagement.  

Le trésor américain remboursé

« L’amélioration continue de nos résultats opérationnels devrait servir de catalyseur au Trésor américain pour lui permettre de vendre ses parts en opérant un bénéfice », a souligné M. Benmosche.

 « Maintenant que nous avons remboursé notre dette à la Réserve fédérale, nous sommes sur la bonne voie pour démontrer la valeur d’AIG sur le long terme et montrer que c’est une entreprise digne d’investissement, indépendamment du soutien du gouvernement », a-t-il ajouté. 

L’action perdait 0,38% à 26,30 dollars vers 22H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.  

New York, 4 août 2011 (AFP)