Résultats 2020 S1 : La Poste évite une perte grâce à CNP Assurances

Une boîte aux lettres de la Poste
Une boîte aux lettres de la Poste (Photo Frédéric Bisson)

L’intégration de CNP Assurances a permis à La Poste d’éviter une perte historique due au coronavirus au premier semestre, le groupe public affichant au final un bénéfice net de 2,315 milliards d’euros.

Sans le produit exceptionnel apporté par les titres CNP Assurances dont le groupe a pris le contrôle le 4 mars, La Poste accuserait une perte nette de 1,2 milliard d’euros sur les six premiers mois de l’année. La comptabilisation des titres CNP Assurances a apporté 3,6 milliards d’euros au résultat net, tandis que la pandémie de covid-19 a eu un impact négatif de 2,2 milliards, a calculé La Poste, qui avait dégagé un bénéfice net de 474 millions au premier semestre 2019.

Le chiffre d’affaires du groupe est en progression de 13,3% à 14,495 milliards d’euros grâce à des acquisitions (l’intégration de CNP Assurances et du spécialiste italien du colis express BRT, notamment). A périmètre et taux de change constants, il serait en baisse de 1,1%. Le PDG Philippe Wahl a annoncé, sans les détailler, “un certain nombre de mesures d’économies” à venir, qui “concerneront tous les aspects de l’entreprise”.

“Nous sommes également soucieux de maintenir les moyens du service public, à la fois dans les bureaux de poste, dans l’accueil des plus fragiles, dans la distribution du courrier et du colis…”, a-t-il toutefois rassuré lors d’une téléconférence de presse. L’activité du courrier traditionnel a, sans surprise, particulièrement pâti de la crise sanitaire, avec une baisse de chiffre d’affaires de presque 1 milliard d’euros et des volumes en baisse de 26% sur un an.

La hausse de 18% des volumes du colis classique (Colissimo), surtout à partir d’avril, n’a pas suffi à amortir la baisse du chiffre d’affaires de la branche Services-Courrier-Colis, de 10% à 5,5 milliards d’euros. Sa perte d’exploitation atteint 1,18 milliard d’euros. GeoPost (colis express, dont Chronopost en France) s’en sort nettement mieux grâce à l’essor du e-commerce, avec une hausse de 35,6% du chiffre d’affaires à 5,06 milliards d’euros, la progression atteignant 15% à périmètre et taux de change constants. Son résultat d’exploitation a bondi de 82% à 351 millions d’euros.

Quant à La Banque Postale, son produit net bancaire a crû de 33% à 3,79 milliards d’euros sur le semestre. L’évolution serait légèrement négative (-0,7%) à taux de change constants et sans tenir compte de l’intégration de CNP Assurances. La contribution de La Banque Postale au résultat d’exploitation du groupe atteint 3,91 milliards d’euros, dont 3 milliards apportés par l’intégration de l’assureur.

Au final, le résultat d’exploitation de La Poste a été multiplié par 4,5 à 2,59 milliards d’euros. Sans l’intégration de CNP Assurances, la perte d’exploitation du groupe public atteindrait 419 millions.

Que pensez-vous du sujet ?