Résultats 2016 : Bénéfice net en baisse de 25% pour Aviva

Connection timed out after 5001 milliseconds

L’assureur britannique Aviva a annoncé jeudi une chute de 25% de son bénéfice net 2016, plombé par le coût d’une mesure gouvernementale renchérissant certaines indemnisations, ainsi que par les turbulences financières qui ont suivi le vote pour le Brexit.

Le résultat net s’est établi à 703 millions de livres (811 millions d’euros), a indiqué le groupe dans un communiqué. Le groupe a dû passer dans ses comptes une charge de 380 millions de livres en raison d’une récente nouvelle mesure du gouvernement qui a revu le taux dit « Odgen » qui sert à calculer les indemnisations des dommages corporels des victimes d’accidents.

« Cela entraîne une hausse de l’incertitude relative au niveau final d’indemnisation », regrette Aviva, qui est concerné par cette décision comme l’ensemble du secteur de l’assurance britannique. En dehors de cette charge exceptionnelle, Aviva s’en sort plutôt bien avec une progression de 12% à 3,010 milliards de livres de son bénéfice opérationnel, grâce à de solides performances dans l’assurance au Royaume-Uni et en Irlande, ainsi que dans sa branche gestion d’actifs (Aviva Investors).

La fin du premier semestre avait pourtant été agitée pour le groupe qui comme beaucoup de sociétés financières a fait les frais des craintes issues du vote en faveur du Brexit. Aviva avait souffert sur le coup de la dépréciation de son portefeuille de prêts immobiliers et avait même dû suspendre deux de ses fonds dans ce secteur, ce qui avait lourdement pesé sur ses bénéfices du premier semestre.

L’assureur s’est toutefois rapidement remis sur pied, ce qui le rend confiant pour l’avenir. « Les résultats d’Aviva sont simples et clairs: plus de bénéfice opérationnel, plus de capital, plus de trésorerie, plus de dividende. Et cela continuera », a expliqué dans le communiqué Mark Wilson, directeur général du groupe.