Résultats 2013 : Humanis redresse la barre mais reste dans le rouge

Avec un résultat net négatif mais en forte amélioration, Humanis continue son redressement. Pour 2013, le groupe de protection sociale enregistre notamment une hausse du chiffre d’affaires combiné en assurance de personnes.

Avec un résultat net part du groupe encore négatif de 10M d’euros pour l’exercice 2013, le groupe Humanis redresse toutefois la barre par rapport à 2012 ( -169M d’euros pro forma et à périmètre équivalent). Le groupe de protection sociale affiche un taux de couverture de marge de solvabilité de 290% fin 2013 (249% hors plus-values latentes) et continue son développement sur ses deux principales activités.

Ainsi, concernant la retraite complémentaire (Agirc-Arrco) Humanis a vu ses cotisations augmenter de 2,1% à 12,4Mds d’euros. En assurances de personnes, le chiffre d’affaires combiné de l’enseigne a augmenté de 1,6% à 2,7Mds d’euros. “Le groupe a également enregistré une forte croissance en épargne grâce au rapprochement entre sa filiale Inter Expansion et la société Fongepar”, précise un communiqué.

Cap vers 2018

En pleine réorganisation, le groupe Humanis se dit désormais “placé sur une trajectoire clairement bénéficiaire dès 2014 à iso-environnement économique et financier”. Fort de son partenariat conclut en 2013 avec Itelis (et son entrée quelques mois plus tard à 33,33% du capital du réseau de santé aux côtés d’Axa), Humanis doit, notamment, finir “de construire son statut social, son plan stratégique Humanis 2018 et ses schémas directeurs informatiques et immobiliers” durant les prochains mois.

Après avoir mis en place une gouvernance statutaire au sein de la présidence début 2014, avec les nominations de Pierre Steff et Pierre Mie, respectivement président et vice-président du groupe de protection sociale, Humanis veut maintenant anticiper Solvabilité II dans les meilleures conditions et s’ouvrir aux partenariats, avec “une stratégie de croissance ambitieuse et soutenable”, selon les termes du communiqué.