Résultats 2011 : L’UMR affiche des rendements en forte baisse pour Corem et R1, affectés par la Grèce

Avec 220 millions d’Euros de provisions ou de pertes résultant directement ou indirectement (portefeuille CDS de la banque autrichienne Kommunal Kredit) de la crise grecque, l’UMR présente les plus mauvais résultats financiers de son histoire.

D’autres actifs tel que l’immobilier en Allemagne et quelques fonds déjà impactés en 2008 – 2009 ont également généré des provisions supplémentaires. Les rendements nets comptables s’affichent donc, pour Corem à 0,49 % fin 2011, contre 5,18 % en 2010 et pour le régime fermé (R1) à 2 % contre 5 % en 2010. Sur 9 ans (2003 – 2011) le rendement moyen des 2 principaux fonds s’établissent à : Corem = 4,87 %, R1 = 5,11 %.

Côté opérationnel, le régime Corem a néanmoins enregistré 6700 adhésions supplémentaires, suivant la progression des deux années précédentes. Cette tendance se confirme en 2012 avec une augmentation de 12 % d’adhésions au premier trimestre par rapport à l’année précédent.

La collecte de 208 millions d’euros de cotisations, 391 000 sociétaires (dont 320 000 adhérents au Corem) et 7,6 milliards d’euros d’actifs gérés permet à l’UMR de représenter 11% de l’épargne retraite individuelle volontaire en France.