Rémunération : Inquiétude sur les commerciaux salariés

La population commerciale reste mobilisée pendant le confinement.
La population commerciale reste mobilisée pendant le confinement.

La Fédération CFE-CGC Assurances s’inquiète des rémunérations des commerciaux salariés qui exercent leur métier dans des conditions dégradées suite au confinement.

Alors que l’immense majorité des salariés administratifs du secteur de l’assurance est en télétravail, la population commerciale est cette fois-ci présente sur les points de vente. La majorité des commerciaux et leurs représentants syndicaux ne sont pas favorables au chômage partiel. Ce n’est pas non plus le souhait des entreprises. Ils considèrent que les mesures de protection permettent aujourd’hui de continuer à recevoir les clients. La CGT est la seule organisation syndicale à avoir demandé une fermeture des points de vente. A ce stade, seule la société Prévoir a mis ses équipes commerciales au chômage partiel, selon nos informations. Les autres entreprises du secteur maintiennent les points de vente ouverts, avec des mesures sanitaires renforcées.

La CFE-CGC s’inquiète pour les salariés commerciaux dont la rémunération est liée à l’activité. « Trois quarts des commerciaux sont d’accord pour poursuivre l’activité sur site malgré le confinement mais ils ne veulent pas être pénalisés sur leur rémunération si la performance commerciale venait à baisser à cause de la crise sanitaire », indique Joël Mottier, président de la Fédération CFE-CGC Assurances.

Le syndicat a envoyé un courrier à toutes les sociétés d’assurances pour demander de mettre en place des mécanismes amortisseurs afin de garantir la rémunération des commerciaux. « Bien sûr, ceci serait lié à une réorientation des actions et des inspecteurs et commerciaux, dans le cadre d’une activité à distance », indique la CFE-CGC.

La CFE-CGC demande enfin aux employeurs de faire un point hebdomadaire sur la situation sanitaire et économique afin d’envisager des mesures financières adaptées. Lors du premier confinement, les entreprises avaient fait preuve de bienveillance envers la population commerciale afin de garantir leur rémunération. Joël Mottier espère que ce sera pareil cette fois-ci, car « même si les points de vente restent ouverts, les conditions d’exercice sont très dégradées« .

Bannière contenus sur le coronavirus

Que pensez-vous du sujet ?