Remboursement des vaccins : Règles de fonctionnement

    La liste des vaccins pris en charge par l’Assurance Maladie est fixée par arrêté ministériel. Sur prescription médicale, les vaccins sont remboursés à 65 %, sur la base du prix indiqué sur la vignette.

    Sous certaines conditions, les vaccins luttant contre les maladies suivantes sont remboursés :
    – coqueluche ;
    – diphtérie ;
    – tétanos ;
    – rougeole ;
    – oreillons ;
    – rubéole ;
    – poliomyélite (ou polio) ;
    – tuberculose ;
    – varicelle ;
    – hépatite B ;
    – infections à haemophilus influenzae B ;
    – Infections à papillomavirus humains ( HPV) ;
    – infections à pneumocoques.

    L’injection du vaccin vous sera également remboursée. La prise en charge se fera sur la base habituelle de :
    – 70 % si c’est votre médecin traitant qui vous vaccine lors d’une consultation ;
    – 60 % si c’est une infirmière qui vous vaccine, munie de la prescription de votre médecin traitant.

    À noter :
    Pour certaines affections de longue durée exonérantes, l’injection peut parfois être prise en charge à 100 %.

    Si vous faites vacciner votre enfant, pensez à faire inscrire par le médecin traitant cette vaccination dans son carnet de santé.

    Se faire vacciner pour lutter contre les infections à pneumocoques

    Le vaccin Prévenar est remboursé à 65 %. Il permet de prévenir les infections à pneumocoques, comme la méningite ou la septicémie. Il est recommandé pour tous les enfants de moins de 2 ans.

    La vaccination a lieu en trois injections à un mois d’intervalle à partir de l’âge de 2 mois, puis un rappel a lieu entre l’âge de 13 et 24 mois.

    Les vaccins non pris en charge par l’Assurance Maladie

    Certains vaccins sont recommandés, voire obligatoires, pour partir dans certains pays étrangers (exemple : fièvre jaune, choléra, maladie de Lyme), mais l’Assurance Maladie ne les prend pas en charge.

    Source : amelie.fr