Patrimoine : Hiscox, assureur de l’hôtel Lambert incendié

Seulement trois assureurs dont Hiscox couvrent des bâtiments exceptionnels comme l’hôtel parisien particulier Lambert, récemment incendié. Une charge d’environ 150M d’euros pourrait revenir à l’assureur.

Hiscox, spécialisé dans le risque professionnel et les patrimoines de valeur, est l’assureur de l’hôtel Lambert qui a pris feu dans la nuit de mardi à mercredi 10 juillet. L’hôtel particulier du 17eme siècle, situé sur l’île Saint-Louis à Paris, était en rénovation et classé aux monuments historiques.

Hiscox, engagé dans l’enquête judiciaire ouverte après l’incendie, ne fait aucun commentaire. Le bâtiment, en travaux, était vide mais la structure ainsi que les œuvres d’art (fresques, plafonds…) ont été sérieusement endommagées.

Peu d’assureurs couvrent aujourd’hui ces habitations exceptionnelles, dont ceux au registre des monuments historiques. Ces derniers doivent être, selon la loi, reconstruits au mieux à l’identique par le propriétaire et l’assureur, sous le contrôle des autorités, en cas d’incendie majeur.

3 assureurs sur le marché contre une douzaine il y a 10 ans

Les seuls assureurs du marché français acceptant encore de prendre des risques sur les monuments historiques ne sont plus que trois (ils étaient une douzaine voilà 10 ans)”, rappelle le département Patrimoine du courtier Gras Savoye, dans sa récente lettre aux assurés. On compte Axa, Hiscox et Generali sur ce marché.

Généralement, “les risques incendie ne constituent que 7 pour mille des contrats d’assurance habitation touchés chaque année“, souligne Sébastien Comte, DG de RiskAudit, cité dans la lettre de Gras Savoye.

Mais leur coût est le plus important pour l’assureur. Selon Diana de Montis, directeur de Gras Savoye Patrimoine, le coût de remise à neuf de l’Hôtel Lambert, décors compris pourrait avoisiner facilement les 150M d’euros, a-t-elle estimé dans un article de News Assurances. Dans la cadre des travaux de rénovation, le propriétaire peut bénéficier de subventions publiques, étudiées au cas par cas.

L’hôtel a été racheté en 2007 pour 60M d’euros par la famille Qataris, désireuse de le transformer en résidence de grand luxe, ce qui avait déclenché une polémique et une bataille judiciaire. La volonté du nouveau propriétaire de faire installer un ascenseur à voitures à l’Hôtel Lambert avait notamment marqué les esprits. Un accord préparé sous la médiation du ministère de la Culture et de la mairie de Paris avait été trouvé en 2009.

CP: Flickr