Obligations / Grèce : 78,5% du montant des CDS sera versé

Environ 2,5Mds de dollars (1,90Md d’euros) vont être versés au titre de l’assurance contre le défaut de paiement de la Grèce (CDS) souscrite par des investisseurs, ont indiqué lundi les spécialistes de la valorisation des produits dérivés Markit et Creditex.

Ce montant a été déterminé à l’issue d’enchères qui ont établi à 21,5% la valeur de recouvrement des obligations grecques, c’est-à-dire le pourcentage de leur dû que peuvent espérer récupérer les créanciers privés. Le montant honoré par les vendeurs de CDS sur la Grèce correspond donc à la différence, soit 78,5% de la valeur nette de ces produits de couverture qui atteignait 3,18Mds de dollars au 9 mars, selon le spécialiste américain des produits dérivés DTCC (Depository trust and clearing corporation).

Les enchères ont été organisées par l’ISDA (International swaps and derivatives association), dont le comité saisi de la question avait déterminé, le 9 mars, que l’opération de restructuration de la dette grecque était un « événement de crédit », de nature à déclencher le paiement des CDS. Au diapason de plusieurs dirigeants de banques, le directeur juridique de l’ISDA, David Geen, avait alors dit ne pas attendre de « répercussions importantes venant de l’événement de crédit grec sur les marchés financiers ».

Le système d’enchères permet de déterminer le prix effectivement payé à chaque détenteur de CDS, sur la base des positions nettes, c’est-à-dire une fois réconcilié l’ensemble des contrats souscrits par chaque établissement. Une même institution financière est ainsi fréquemment à la fois vendeuse et acheteuse de CDS, directement ou indirectement, ce qui nécessite de déterminer le solde net de son exposition.

Dans le cas de la Grèce, le montant total des CDS émis était de 69,3Mds de dollars, mais le solde net n’était que de 3,18Mds. Le précédent le plus fameux concernant les CDS est intervenu après le dépôt de bilan de la banque Lehman Brothers, mi-septembre 2008. Alors que les montants bruts dépassaient 400Mds de dollars, seuls 8Mds ont été effectivement versés.

Paris, 19 mars 2012 (AFP)