L’assureur Travelers fait un bénéfice net en forte hausse.

La compagnie américaine d’assurances Travelers a annoncé mardi un bénéfice net en forte hausse de 60% au quatrième trimestre, dopé par des gains d’investissements, nettement mieux que prévu, malgré un chiffre d’affaires en baisse.

Le bénéfice net trimestriels atteint 1,285 milliard de dollars, indique l’assureur dans un communiqué, qui fait aussi état d’un bénéfice par action de 2,36 dollars, alors que les analystes n’attendaient en moyenne que 1,49 dollar. « Nous sommes heureux de publier notre meilleur bénéfice net trimestriel (…) depuis l’introduction en bourse de Travelers en 2002 », a commenté Jay Fishman, PDG du groupe, cité dans le communiqué.

Les comptes trimestriels ont bénéficié d’un gain après impôts de 215M de dollars lié à des retours sur investissements, notamment la vente de 50% de la filiale Verisk Analytics. Le chiffre d’affaires a atteint 5.188Mds de dollars sur la période sous revue, en recul de 4% sur un an, en raison d’une baisse « du périmètre assuré occasionné par la baisse de l’activité économique », précise le communiqué.

Pour l’ensemble de l’année 2009, le bénéfice net représente 3.622Mds de dollars, en hausse de 24% sur un an, et le chiffre d’affaires 21.336Mds, en baisse de 2%. Par action, le bénéfice net 2009 représente 6,29 dollars, mieux que les 5,70 dollars attendus à Wall Street et les 5,30 à 5,50 dollars anticipés par Travelers lors de la publication de ses précédents résultats.

« Tout au long de l’année nos émissions de primes sont restées fortes et notre portefeuille (de risques) de grande qualité a continué à bien se comporter », a ajouté M. Fishman, qui a précisé que les prix des assurances s’étaient bien maintenus. Pour 2010, Travelers s’attend à un bénéfice opérationnel par action compris entre 5,20 et 5,55 dollars, bien moins que les 6,29 dollars dégagés en 2009, dans un contexte de « faible opportunités de croissance des primes d’assurance vu l’économie ».L’action bondissait de 4,32% à 51,00 dollars lors des échanges électroniques précédant l’ouverture du marché.

NEW YORK, 26 jan 2010 (AFP)