L’assurance vie, un marché qui résiste à la crise

    En plein marasme financier, comment l’offre d’assurance vie  réagit-elle ? Si les contrats en euros ont fait bonne figure, les placements en UC ont pâti de la baisse des marchés financiers accentuant la défiance des consommateurs à l’égard des placements spéculatifs.

    Placement favori des français, l’assurance vie reste un marché dynamique. C’est ce que souligne le tome 2 du Panorame des assurances de personnes réalisé par Capa Conseil et publié en février 2009.

    Dans un contexte difficile, le comportement et la consommation des particuliers a changé. La crise à entraîné un regain d’aversion au risque des clients, pénalisant ainsi l’épargne longue et les placements sur les valeurs mobilières.

    Cependant, les turbulences boursières n’ont pas freiné les initiatives des assureurs, ni celles des bancassureurs qui ont tenté de doper la collecte par :
    – des innovations en matière de produits retraites (“variables annuities”)
    – des produits particulièrement dédiés : produits ISR (investissement socialement responsable) ou éthique
    – le canal de l’Internet pour captée une clientèle attirée par des produits simples et au minimum de frais.

    Dans le même temps, ils continuent à lancer des produits d’assurance vie à destination de populations spécifiques (jeunes, seniors, internautes, clients haut de gamme …) en introduisant, là encore, des options innovantes.

    Résultas de 6 mois d’observation, l’étude réalisée par Capa Conseil passe en revue les nouvelles offres d’une quarantaine de compagnies d’assurance vie et d’épargne.