La retraite : se constituer un capital devient aujourd’hui une obligation

    0

    Se constituer un complément de retraite est devenu, aujourd’hui, une nécessité pour éviter une chute brutale de son niveau de vie lors de son départ en retraite. Il n’y a donc pas d’autre choix que d’avoir complété ses revenus pendant son activité professionnelle. Si l’on se réfère à la dernière enquête de la DRESS (Direction des études des ministères de l’emploi et de la santé), 7 millions de personnes l’ont déjà compris et sont couvertes par un contrat d’épargne retraite complémentaire.

    Préparer sa retraite pendant son activité professionnelle

    ■ Il est conseillé de préparer sa retraite dès son entrée dans la vie professionnelle et de faire évoluer sa capacité d’épargne avec l’augmentation de ses revenus. Certains produits de placement permettent aujourd’hui de concilier réduction de la charge fiscale pendant l’activité tout en préparant sa retraite pour s’assurer des revenus complémentaires.

    2 ans avant la retraite

    ■ Il est recommandé de faire le point sur sa carrière et ce à quoi on peut prétendre. La loi Fillon de 2003 prévoit un « droit individuel à l’information des assurés » sur le montant de leur future retraite. Des outils informatiques ont été mis gratuitement à la disposition de tous les assurés pour qu’ils se fassent une idée précise sur leurs revenus à la retraite.

    Pendant la retraite

    ■ Les pensions de retraite sont revalorisées chaque année en fonction d’un indice propre à chaque régime. Les retraites de la retraite de base et complémentaires sont assimilées à des salaires et par conséquent imposables. Elles doivent donc être inscrites chaque année dans la déclaration de revenus que tout résident en France doit transmettre à son centre des impôts.