ING se sépare de sa branche assurance et va émettre 7,5 milliards d’euros d’actions

Le groupe de banque et d’assurance néerlandais ING a annoncé lundi qu’il allait se réorganiser en séparant ses activités, pour à terme vendre sa branche assurance, et émettre 7,5 milliards d’euros d’actions pour rembourser des injections de capitaux à l’Etat néerlandais.

“Cette décision stratégique fait partie d’un plan de restructuration déposé auprès de la Commission européenne” et qui sera mis en oeuvre d’ici à fin 2013, indique ING dans un communiqué. “Toutes les activités d’assurance et de gestion d’investissements devront être vendues à terme” par le biais d’introductions en Bourse et de ventes, ou bien en combinant ces deux types d’opérations, poursuit le groupe.

ING devra aussi d’ici à 2013 vendre ING Direct USA et réorganiser des activités aux Pays-Bas pour obtenir l’aval de la Commission européenne au projet, selon le communiqué.

Le groupe a par ailleurs trouvé un accord avec le gouvernement néerlandais pour rembourser avant terme les injections de capitaux réalisés en octobre 2008 et janvier 2009 pour le soutenir pendant la crise. Cet accord prévoit qu’ING pourra rembourser une partie de la participation de l’Etat néerlandais dans son capital en rachetant d’ici à janvier 2010, pour 5 milliards d’euros, des actions au gouvernement néerlandais. ING doit payer 10 euros l’action, ainsi qu’une somme unique de 950 millions d’euros en guise de “prime de repaiement”.

Pour financer l’opération, ING prévoit une émission d’actions pour 7,5 milliards d’euros.

ING avait reçu une injection de capitaux de 10 milliards d’euros en octobre 2008 et, en janvier 2009, l’Etat néerlandais s’était porté garant à hauteur de 80% d’un portefeuille de crédits à risque aux Etats-Unis valant 27,7 milliards d’euros.

La Commission européenne a aussi exigé qu’ING rembourse 1,3 milliard d’euros additionnels pour compenser cette dernière opération, selon le communiqué. Cette somme sera décomptée sur les résultats du quatrième trimestre, selon ING.

Le groupe a également annoncé lundi des résultats provisoires pour le troisième trimestre. ING a réalisé un bénéfice net de 500 millions d’euros, après cessions et événements exceptionnels.

Le bénéfice opérationnel interne est de 750 millions d’euros pour le troisième trimestre, prévoit ING, qui avait enregistré au troisième trimestre 2008 une perte opérationnelle de 568 millions d’euros.

Le groupe a par ailleurs annoncé des changements de composition de son conseil d’administration afin d’accompagner la réorganisation prévue.

La Haye, 26 oct 2009 (AFP)