Grippe H1N1 : la gestion d’une pandémie coûterait environ 213 millions d’euros aux complémentaires santé

    Le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema) estime à 213 millions d’euros le coût d’une pandémie de grippe H1N1 pour les complémentaires santé, a indiqué jeudi son président Gérard Andreck lors d’une conférence de presse.

    Cette estimation intègre les coûts de vaccination, des vaccins, d’infrastructures et de communication, a précisé M. Andreck, tout en rappelant que les arbitrages sur la participation des complémentaires santé au coût d’achat des vaccins n’ont pas encore été rendus.

    Pour effectuer ces projections, le Gema s’est appuyé sur plusieurs hypothèses, la proportion de la population touchée par le virus étant comprise entre 30 et 50%. M. Andreck a indiqué qu’une réunion était prévue d’ici fin septembre entre des représentants de l’Unocam (Union nationale des organismes complémentaires d’assurance maladie) et du ministère de la Santé sur la question de la participation des complémentaires santé.

    Un groupe de travail commun sur la grippe H1N1 a été mis en place par les quatre grandes fédérations de l’assurance et de la mutualité, la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF), le Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP) et le Gema.

    La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a chiffré à 1,5 milliard d’euros le coût de la lutte contre la pandémie de la grippe H1N1, dont 1,1 milliard consacré à l’achat de produits (vaccins, masques…) et 450 millions aux campagnes d’information ou à la rémunération des médecins et personnels administratifs.

    Avec AFP

    Comments are closed.