Gel hivernal : Les agriculteurs doivent recevoir les aides européennes (FNSEA)

Le syndicat agricole FNSEA a demandé au ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, d’enclencher la procédure qui permettra aux agriculteurs, victimes du gel hivernal, de ne pas être pénalisés lors du versement des aides européennes, dans un courrier rendu public mercredi.

600.000 hectares de blé, de colza et d’orge ont été détruits par la vague de froid du mois de février et ont dû être ressemés, a rappelé Xavier Beulin, président de la fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), lors d’un point presse.

Dans son courrier la FNSEA, qui a rencontré les autorités européennes, affirme que la Commission s’est dite prête « à mettre en oeuvre tous les moyens prévus par le règlement communautaire pour faire face à la situation ».

Les aides européennes sont versées aux agriculteurs que si ceux-ci suivent un programme de cultures. Avec le gel qui a détruit une partie des surfaces, les agriculteurs ont été obligés de ressemer d’autres plantes, avec le risque de se voir pénalisés pour ne pas avoir respecté les rotations prévues.

Mais selon la FNSEA le versement des aides européennes prévoient « la prise en compte de cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles, parmi lesquelles une catastrophe naturelle grave qui affecte de façon importante la surface agricole de l’exploitation ».

Le syndicat demande donc au ministre de l’agriculture d’autoriser les préfets des départements concernés à reconnaître les situations de « force majeure » à l’échelle des départements.

Une nouvelle vague de gel a eu lieu la semaine dernière mais elle a touché cette fois-ci des départements de la région centre, pénalisant les vergers et la viticulture, a encore indiqué M. Beulin.

Ce dernier a aussi affirmé que le montant des indemnités qui vont être versées au titre des assurances contractées par les agriculteurs (qui ne le sont pas tous, NDLR) devrait s’élever à quelque 70 millions d’euros pour la vague de gel de février.

PARIS, 25 avr 2012 (AFP)