Exposition Grèce : Les banquiers et assureurs allemands préparés à tout scénario

Les banques allemandes sont “préparées à tous les scénarios possibles en Grèce”, a estimé mardi le gendarme financier allemand, le BaFin, rappelant que leur exposition dans ce pays était désormais de toute manière “limitée”.

Le secteur bancaire allemand est “robuste” comparé à d’autres, “mais il ne peut évidemment pas s’isoler totalement par rapport au contexte ambiant”, a ajouté la présidente du BaFin Elke König, s’exprimant lors de la conférence de presse annuelle de l’autorité de contrôle à Bonn (ouest).

Idem pour les assureurs allemands, dont l’exposition à la dette publique grecque est également restreinte, mais qui souffrent de la politique durable des taux d’intérêt bas de la Banque centrale européenne (BCE) soutenant les banques et les Etats. Notamment, le secteur de l’assurance-vie est pénalisé parce que des taux d’intérêt faibles font baisser le rendement de leurs placements et peut compromettre le rendement promis aux assurés, a rappelé le BaFin.

Le rendement des obligations allemandes à dix ans (Bund), placement traditionnellement très prisé par les assureurs et les fonds de pension, est par ailleurs au plus bas parce que ces titres font office de valeur refuge dans le contexte de crise de la zone euro.

“Nous devons attendre de voir si les assureurs vont se tourner vers d’autres formes de placement promettant de meilleurs rendements avec un risque supportable”, a ajouté Mme König, précisant que pour l’instant toutefois, les assureurs-vie allemands s’en tenaient à leur stratégie de placement “conservatrice”, c’est-à-dire prudente.

Avec AFP