Dette / Etats-Unis : La Fed prend acte de la proposition de remboursement de 15,7 milliards de dollars d’AIG

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a pris acte vendredi de la proposition du groupe d’assurances américain AIG de lui racheter un portefeuille de titres pour 15,7 milliards de dollars en remboursement des sommes qu’il lui doit encore.

“La Réserve fédérale a reçu une offre formelle de la part d’American International Group”, a indiqué la branche new-yorkaise de la Fed dans un bref communiqué. “La décision éventuelle de vendre ces titres sera prise de façon à maximiser les bénéfices des contribuables et conformément à l’objectif de la Fed consistant à assurer la stabilité financière”, ajoute le texte.

Interrogée par l’AFP, la Fed de New York, qui a piloté le sauvetage de l’assureur en septembre 2008 et dans les mois qui ont suivi, a indiqué qu’elle n’en dirait pas plus sur cette question.

AIG a annoncé jeudi avoir proposé à la Fed de lui racheter les titres adossés à des emprunts immobiliers rassemblés au sein de Maiden Lane II. Cette entité financière ad hoc avait été créée par la Fed en novembre 2008 pour délester AIG de ce genre de produits financiers à un moment où ils étaient devenus invendables et fournir en échange les liquidités dont l’assureur avait alors cruellement besoin.

Selon le compte de bilan de la Fed arrêté à la date du 9 mars, le capital restant dû par AIG à la Fed au titre du prêt qui lui a été ainsi consenti s’élevait à 12,353 milliards de dollars. Compte tenu de divers intérêts ou commissions qui devront être acquittés, AIG estime que la Fed réalisera un bénéfice de 1,5 milliard de dollars sur Maiden Lane II si elle accepte son offre.

Les pouvoirs publics américains ont décidé dans l’urgence de sauver AIG lors de la panique financière de septembre 2008, ayant estimé que sa faillite entraînerait une réaction en chaîne catastrophique dans le pays et dans le monde entier.
Etant donné l’ampleur colossale des engagements que le groupe était
incapable d’assumer, la ligne de sauvetage initiale s’est vite avérée insuffisante et le renflouage de l’assureur s’est étalé sur plusieurs mois, nécessitant au total la mobilisation de 182,3 milliards de dollars.

Cette aide à été restructurée à plusieurs reprises, aboutissant à la situation actuelle où le Trésor américain détient plus de 92% du capital ordinaire du groupe. En plus de son prêt Maiden Lane II, AIG devait encore à la date du 9 mars un capital de 12,434 milliards de dollars à la Fed au titre de Maiden Lane III. Créée en même temps que Maiden Lane II, cette structure a permis à l’assureur de se délester de couvertures de défaillance (“CDS” en anglais) en pleine crise financière. Maiden Lane est le nom de l’une des rues bordant le siège de la Fed de New York à Manhattan.

Outre la Fed, AIG doit également rembourser encore 11,3 milliards de dollars au Trésor.

Le ministère escompte que la vente de sa participation dans le capital ordinaire du groupe lui permettra de récupérer l’intégralité des fonds avancés par les contribuables et dont le remboursement a été épargné à AIG dans le cadre de la restructuration de l’aide de l’Etat.

Selon une source proche du dossier, une première offre publique de vente portant sur une partie des titres de l’Etat pourrait avoir lieu en mai.

Washington, 11 mars 2011 (AFP)