Courtage : Entre far west et langue de bois

Dans les allées des Journées du Courtage, le second jour est à la monotonie. Parler au client ou non ? Le conseiller ? L’accompagner ? Telles sont les évolutions du métier que beaucoup envisagent dans les allées ou en conférence plénière.

Mais à bien écouter les courtiers, loin du sourire de façade, on entend un discours bien différent : « Il faut dire au client quand on ne sait pas ou qu’on ne sait pas faire. » Un autre ne voit plus trop l’intérêt à déambuler sur le salon : « c’est la seconde fois que je le fais. Je ne sais pas si je vais revenir demain, » confiait un courtier de proximité mardi soir.

Son collègue, à quelques mètres de nous, nous interpelle : « Les Journées du Courtage, c’est bon pour ceux qui ont des grosses affaires, pas pour nous. » A quelques stands de lui, Julien Lepers s’époumone et s’agite pour faire gagner un iPad à l’un des trois participants à son quizz. « C’est la foire. On sourit, tout va bien, alors qu’on passe nos journées à essayer de piquer les clients des autres. »

Même Dominique Sizes, président du CSCA, ne l’a pas caché en conférence plénière : « Aujourd’hui, on passe son temps à se piquer des clients, mais on le fait de manière plus fine qu’avant. »

Et toujours la même rengaine sur les codes courtiers, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes et seul un spécialiste ose en parler hors caméra : « L’enquête de la Tribune de l’assurance était très bien documentée. J’ai vérifié ces chiffres, ils sont exacts. Générali a fermé bon nombre de codes… »

En plénière, on rappelle qu’on ouvre de nouveaux codes, qu’on donne leur chance à de nouveaux courtiers et Jean-Luc Montané, directeur des assurances IARD chez Axa, nous confie même que « non, il n’y a pas de langue de bois. »

AÉSIO

AÉSIO mutuelle, deuxième acteur mutualiste de France spécialisé dans la protection de la personne, couvre les besoins en complémentaire santé de 2,7 millions d’adhérents sur l’ensemble du territoire. Fort de cet ancrage local, AÉSIO mutuelle agit au plus près des besoins de ses partenaires courtiers, à la performance des entreprises, au bien-être des salariés et des travailleurs non-salariés, en proposant des solutions et un accompagnement adaptés à tous les moments de vie (couverture santé, prévention santé globale, accès aux soins, prévoyance...) en résonance avec sa signature de marque :« Décidons ensemble de vivre mieux ».

En janvier 2021 est né de la co-construction avec la MACIF, d’une alliance mutualiste de protection : AÉMA groupe.

Contacter AÉSIO


Que pensez-vous du sujet ?