Contentieux : AIG dépose plainte pour vente abusive de titres immobiliers

L’assureur américain AIG a porté plainte jeudi dans un tribunal new-yorkais contre plusieurs gestionnaires de portefeuilles, dont ICP, Moore Capital Management et Triaxx, pour lui avoir vendu des titres adossés à de l’immobilier avant la crise de 2008.

« Lors de l’assemblée générale de l’an dernier, le directeur général Bob Benmosche avait dit que nous examinerions nos transactions avec tous nos partenaires avant et pendant la crise financière pour voir s’ils nous avaient fait du tort. Cette plainte est le premier résultat de cet examen », a fait valoir l’assureur dans un communiqué, suggérant qu’il y aurait d’autres poursuites.

Dans la plainte, portée au nom de sa division « produits financier » (AIG-FP), l’assureur indique que cette action s’inscrit dans le cadre de « ses efforts globaux pour récupérer potentiellement des milliards de dollars perdus à cause de la conduite frauduleuse de ces accusés et d’autres parties ».

Une plainte d’une trentaine de pages déposée devant la justice d’Etat accuse en particulier ICP d’avoir vendu des titres émis par Triaxx et d’autres sociétés en dépassant largement les limites de risque fixées.

Parmi les faits reprochés, AIG accuse ICP et ses filiales d’avoir « effectué pour environ 1,5Md de dollars des achats non autorisés, ou à des prix supérieurs au marché, de titres adossés à des crédits (CDO) émis par Triaxx (…) qui étaient destinés à profiter à ICP aux dépens d’AIG-FP ».

Selon le New York Times, AIG se préparerait également à porter plainte contre plusieurs banques qui, comme Bank of America et Goldman Sachs, auraient créé des titres appuyés sur des produits dérivés de l’immobilier sans en révéler les risques.

AIG n’a dû sa survie en septembre 2008 qu’à un sauvetage des pouvoirs publics, qui ont dû mobiliser 182,3Mds de dollars. Le Trésor américain détient encore plus de 92% du capital ordinaire du groupe.

New York, 28 avril 2011 (AFP)