Consommation : L’UFC souhaite lancer des enchères inversées dans l’assurance

Dans ses vœux, Alain Bazot, président de l’UFC Que Choisir a évoqué les objectifs de l’association pour 2015. Plusieurs d’entre elles concernent l’assurance.

Alain Bazot a en premier lieu évoqué la création d’un comparateur de complémentaires santé. “L’association entend enrichir encore son offre de comparateurs et d’outils en ligne aux services des consommateurs, particulièrement dans le domaine de la santé avec la mise en place d’un comparateur des complémentaires”, a-t-il déclaré. L’Argus de l’Assurance évoque également la création de comparateurs en auto et en habitation.

Autre annonce faite par Alain Bazot dans ses vœux, l’application des enchères inversées au secteur de l’assurance. “L’UFC-Que Choisir entend bien manier prochainement l’outil ‘enchère inversée’ dans les secteurs, assurances en tête, où la concurrence est défaillante et le gain en pouvoir d’achat des consommateurs nous semble important”, a lancé le président de l’UFC. L’association lancerait alors un appel d’offres avec un cahier des charges bien précis pour la conception de contrats très favorables au consommateur. Les candidats retenus s’affronteraient ensuite dans une bataille tarifaire censée tirer les prix vers le bas.

L’UFC Que Choisir avait déjà tenté l’expérience dans le gaz. Dans un premier temps, GDF Suez avait répondu à l’appel d’offres. Mais l’entreprise s’était retirée au dernier moment. Il ne restait plus alors qu’un seul fournisseur ayant répondu. L’enchère inversée avait tourné court.

Les acteurs sont toutefois beaucoup plus nombreux dans le secteur de l’assurance laissant l’espoir d’avoir plus de candidats répondant à l’appel d’offres. Reste à savoir sur quel sujet se fera cette enchère inversée. Sur un service ou sur un produit ? Le sujet est encore en chantier au sein de l’association.