Coface renforce son réseau mondial de gestion de créances par deux acquisitions : aux Pays-Bas et en Argentine

    0

    La crise de crédit met en lumière les métiers de gestion de créances, qui aident les entreprises à externaliser tout ou partie de la gestion des créances sur leurs clients entreprises : les relances avant ou après échéance, les recouvrements contentieux.

    Coface dispose d’une position très forte dans ces métiers, avec Coface Services en France, et des moyens propres dans ses autres pays de présence. Deux investissements lui permettent de renforcer ce réseau mondial.

    – En Argentine, Coface acquiert Servicing, 50 employés, leader dans ce pays de la gestion de créances, pour des créances en Argentine et dans l’ensemble de l’Amérique Latine. Coface va rapprocher les moyens de Servicing, rebaptisée Coface Invoice Management America Latina, et ses moyens propres de gestion de créances dans ses 11 pays de présence en Amérique Latine, pour offrir un service intégré sur l’ensemble du continent.

    – Aux Pays-Bas, Coface acquiert TKB (Trust Kredit Beheer) ; TKB est l’un des principaux acteurs hollandais de la gestion de créances, avec 85 employés qui travaillent dans ses locaux à Amsterdam, ou chez ses clients (activité dite de « secondment »).

    – C’est aussi grâce à son expertise en gestion de créances que Coface vient de participer, aux côtés de la BICEC (première banque du Cameroun, groupe Banque Populaire) au lancement de la première offre d’affacturage en Afrique de l’Ouest. Le besoin en affacturage est partout en hausse, car il aide les entreprises à faire face à leurs difficultés accrues à mobiliser des moyens de financement.

    « La montée des risques de crédit donne toute sa valeur aux services de crédit management » souligne Jérôme Cazes, Directeur Général de Coface. « Nous pensons être bien placés pour en tirer partie, que ce soit en gestion de créances, où nous renforçons avec ces opérations l’un des tout premiers réseaux mondiaux, ou en notation financière, où nous venons de nous positionner comme une agence de notation alternative ».