Bourse : AIA s’envole pour son 1er jour de cotation et lève 17,8 milliards de dollars

    L’action de AIA, la filiale asiatique de l’assureur-vie américain AIG, s’est envolée vendredi de 17% pour sa première journée de cotation à la Bourse de Hong Kong, levant d’ores et déjà 17,8 milliards de dollars US.

    Cette somme pourrait dépasser les 20 milliards si AIA exerce ses options de surallocation (greenshoe). AIG garderait alors 32,9% du capital d’AIA.

    Pour cette première journée, le titre AIA a bondi de 17% finissant à 23,05 dollars de Hong Kong (2,15 euros), après avoir atteint un plus haut en séance de 23,15 dollars de Hong Kong. Le prix d’introduction avait été fixé à 19,68 HKD. “C’est un nouveau début pour AIA. Notre but est de garantir que nous sommes la compagnie d’assurance de tête en Asie”, a déclaré Mark Tucker, le directeur général de la société, devant des journalistes vendredi à Hong Kong.

    Parmi les gros investisseurs s’étant engagés à acheter des actions AIA figurent le fonds d’investissement koweïtien KIA, le fonds souverain des Emirats du Golfe et plusieurs riches hommes d’affaires de Hong Kong.

    Les fonds ainsi levés doivent servir à rembourser une partie des quelque 100 milliards de dollars que l’assureur doit à l’Etat américain, qui l’a sauvé de la faillite pendant la crise financière. La mise en Bourse de l’assureur tombe à pic, avant les élections américaines de mi-mandat mardi prochain.

    Les analystes soulignent que AIA est présente dans 15 pays asiatiques et que son bilan est sain. En 2009, l’assureur a dégagé un bénéfice net de 1,75 milliards USD. “AIA sera présent en Inde et en Chine, deux marchés émergents qui ont un faible taux de pénétration des activités d’assurance”, a souligné Peter Lai, de la maison de courtage DBS Vickers. “Le gâteau est énorme”, a-t-il ajouté.

    Mais d’autres analystes sont moins convaincus du potentiel de croissance d’AIA, notant que l’assureur avait perdu des parts de marché dans certains pays, en dépit de la notoriété de sa marque. “L’influence (d’AIA) a décliné dans tous les domaines. L’assureur a déjà perdu des positions de tête en Chine, Hong Kong et Singapour”, écrivait récemment dans une note Patricia Cheng, analyste à la maison de courtage CLSA.

    AIA est présent en Asie depuis plus de 90 ans et a été le premier assureur étranger à s’implanter en Chine.

    Hong Kong, 29 octobre 2010 (AFP)