Bonne nouvelle pour les clients assurance vie d’Aviva : Un accord pour la redistribution de surplus vient d’être trouvé

    Could not resolve host: public.newsharecounts.com; Name or service not known

    Le groupe d’assurance britannique Aviva a annoncé mercredi avoir trouvé un arrangement pour une attribution de surplus à des assurés, une affaire qui traîne depuis plus d’un an et avait subi de nouveaux délais en raison de la crise économique.

    Aviva a indiqué dans un communiqué que le surplus, qui représentait encore 2,1 milliards de livres (2,4 milliards d’euros environ) à l’été dernier, n’en valait plus que 1,4 milliard au 31 mars en raison de la chute des marchés depuis un an.

    La plus grosse partie (90%) du million d’assurés éligibles, membres des fonds CGNU Life and CULAC, peuvent prétendre à recevoir chacun une somme comprise entre 200 et 1.000 livres, sur la base d’une valeur du surplus de 1,2 milliard de livres, et d’une redistribution évaluée à environ 400 millions de livres.

    Ils recevront plus toutefois — le paiement est fixé à novembre –, si le fonds prend de la valeur entre les mois de juin et d’août. Bien que les sommes promises réduisent de moitié ce à quoi les assurés pouvaient encore s’attendre l’an dernier, la médiatrice Clare Spottiswoode, très réputée pour son exigence dans ce dossier, a considéré qu’il s’agissait “d’une bonne nouvelle après la turbulence des marchés financiers”. Elle a évoqué “une manière imaginative de garder en place la réattribution, qui comporte pour les assurés la possibilité de tirer parti de toute augmentation de la valeur” de la somme à redistribuer.

    Les assurés qui souscrivent à l’offre renoncent ainsi à tout droit de réattribution ultérieure. Ceux qui n’y souscrivent pas conservent ce droit.

    Le groupe de défense des consommateurs Which? a cependant critiqué l’abaissement drastique de ce à quoi pouvaient s’attendre les bénéficiaires, son directeur général Peter Vicary-Smith estimant qu’ils allaient “être déçus” et qu’ils étaient victimes de “l’échec permanent de la FSA (Autorité des Marchés financiers) à les défendre”.

    La redistribution annoncée mercredi s’ajoute à celle l’an dernier d’un bonus de 2,1 milliards de livres lié à ces fonds.

    AFP