Cession : Aviva vend le reste de sa part détenue dans Delta Lloyd pour 353M de livres

Poussé par ses actionnaires, l‘assureur britannique s’allège de sa participation dans Delta Llyod pour environ 433M d’euros. 

Engagé dans un plan de redressement depuis la fronde de ses actionnaires au printemps, Aviva a annoncé, mercredi 9 janvier, avoir cédé le reste de sa part détenue dans son ancienne filiale néerlandaise Delta Lloyd, soit environ 19,4% du capital.

Le montant de l’opération s’élève à 353M de livres (environ 433M d’euros), a précisé le groupe dans un communiqué.

Après cette cession, « Aviva ne détiendra plus de participation dans Delta Lloyd », a indiqué l’assureur. Cette transaction va permettre de « renforcer le bilan d’Aviva et d’améliorer la liquidité », a-t-il ajouté.

Ébranlé par une fronde de ses actionnaires, qui a contraint en mai à la démission son directeur général Andrew Moss, l’assureur britannique avait annoncé le 5 juillet qu’il voulait se séparer au total de seize activités – sur 58 identifiées au total- qui immobilisent 6 milliards de livres de capitaux propres et n’affichent pas les performances souhaitées par la direction. Il avait cédé dès le lendemain environ 21% du capital de Delta Lloyd.

Dans le cadre de la plus grosse transaction effectuée depuis l’annonce de ce plan de redressement, l’assureur a annoncé le 21 décembre la cession de ses activités d’assurance-vie et de viager aux Etats-Unis à Athene Holding pour 1,8Mds de dollars.

LONDRES, 9 jan 2013 (AFP)