AIG paie 6,1 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites pour discrimination

Deux filiales de l’assureur américain AIG ont accepté de payer au moins 6,1 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites pour cause de pratiques discriminatoires envers des clients noir-américains, d’après un communiqué publié sur le site du ministère de la Justice jeudi.

L’accord pour mettre fin au litige a été signé jeudi alors qu’une plainte était parallèlement déposée par le ministère de la Justice américain (DoJ) dans un tribunal fédéral du Delaware (est), précise le communiqué.

La plainte accuse AIG Federal Savings Bank (FSB) et Wilmington Finance, deux filiales d’AIG, d’avoir fait payer plus cher à des emprunteurs noirs comparé à des emprunteurs blancs des milliers de prêts dans tout les Etats-Unis entre 2003 et mai 2006, précise le DoJ sur son site internet.

L’accord à l’amiable “est important car c’est la première fois que le ministère de la Justice met face à ses responsabilités un prêteur pour ne pas s’être assuré que ses courtiers ne faisaient pas payer plus cher à certains emprunteurs à cause de leur race”, a commenté Thomas Perez, le responsable des droits civiques du ministère de la Justice.

New York, 4 mars 2010 (AFP)