AIG Europe assure 65% des PME cotées en Bourse avec des offres sur-mesure

    0

    Leader français des assurances Responsabilité des Dirigeants, AIG Europe assure 65% des PME cotées en Bourse avec des offres sur-mesure.

    Si l’on interroge des dirigeants d’entreprises, des directeurs juridiques et des administrateurs à propos de l’évolution de la responsabilité des dirigeants, le constat est unanime et sans appel : au cours des dix dernières années, l’aggravation des risques est nette, avec notamment une multiplication des procédures pénales et administratives à leur encontre et notamment une augmentation des litiges avec les actionnaires.
    Leader français des assurances de Responsabilité des Dirigeants, AIG Europe garantit aujourd’hui les risques de plus de 65% des PME/PMI cotées en Bourse. Et c’est justement parce que les patrons de PME ne sont pas toujours aussi bien « armés » que leurs homologues à la tête de grands groupes internationaux, voire totalement non assurés contre ces procédures et litiges, qu’AIG Europe a lancé une initiative qui leur est adressée.

    La communication financière est elle aussi un domaine où la responsabilité des dirigeants est aisément engagée, avec des conséquences pécuniaires qui peuvent s’avérer importantes. C’est d’ailleurs ce que montre la décision récente de la Cour d’Appel de Limoges (arrêt Gaudriot du 6 octobre 2008) de confirmer la condamnation de dirigeants à une indemnisation d’1,5 millions d’euros pour manque de contrôle de la communication financière.

    “On observe que les risques de litiges habituellement réservés aux grandes sociétés touchent maintenant l’ensemble des PME/PMI cotées quelle que soit leur taille. AIG Europe est en mesure, en tant que leader, de leur apporter son expertise et son expérience pour assister les dirigeants”.explique Géraud Verhille, Directeur Risques Financiers, AIG EUROPE France.

    Les difficultés peuvent également toucher aussi les PME non cotées. Lorsqu’une entreprise se retrouve en liquidation judiciaire, la garantie AIG Europe couvre les condamnations pour insuffisance d’actifs qui sont à la charge des dirigeants. AIG Europe met en outre à la disposition de l’entreprise un fonds de garantie de
    30.000 euros afin de faire face au coût de l’ensemble des dispositifs de prévention prévus dans la Loi de Sauvegarde de Décembre 2005 : honoraires du mandataire ad hoc et du conciliateur, frais engagés dans les procédures d’alerte…

    C’est dans ce contexte de crise financière où en France 150 entreprises se déclarent chaque jour en cessation de paiement qu’AIG Europe permet aux entrepreneurs d’utiliser des services associés à leur contrat d’assurance pour éviter le dépôt de bilan ou en limiter l’impact.