AIG devrait récupérer entre 988 millions à 1,14 millards de dollars en se retirant de Transatlantic

    0

    aig-701L’assureur américain AIG, nationalisé à l’automne, pourrait récupérer entre 988 millions et 1,14 milliard de dollars en se retirant du réassureur dommages Transatlantic Holdings, en fixant à 38 dollars le prix des actions qu’il met sur le marché.

    Dans un premier temps AIG et sa filiale American Home Assurance Company (AHAC) vont mettre en vente 26 millions d’actions. En cas de forte demande, 3,9 millions d’actions supplémentaires pourraient être mises sur le marché, dans un délai de 30 jours, a précisé l’assureur.

    Le prix proposé pour les actions de Transatlantic est inférieur de trois dollars au cours de clôture de jeudi, mais tout juste supérieur au cours de clôture du 27 mai, veille de l’annonce de l’opération (37,87 dollars). AIG détient actuellement 59% du capital de Transatlantic. Sa participation sera ramenée à 19,7% du capital à l’issue de l’offre, voire à 13,9% en cas d’exercice de l’option de surallocation.

    AIG, qui cède peu à peu ses activités rentables et dénoue progressivement les positions dans les investissements à risque ayant provoqué sa chute, a encore perdu 4,35 milliards de dollars au premier trimestre.

    En 2008, le groupe avait enregistré la perte la plus massive jamais annoncée par un groupe américain (99,3 milliards de dollars), après avoir être contraint d’honorer des contrats assurant le risque de non-remboursement d’investissements spéculatifs, qui avaient mal tournés.

    Pour empêcher une faillite aux répercussions incalculables, le groupe avait été nationalisé à l’automne par l’Etat fédéral, qui détient désormais 80% de son capital et lui a apporté plus de 170 milliards de dollars en capital et en garanties.

    AFP