Acquisition : PartnerRe repousse l’offre d’Exor

Le réassureur américain PartnerRe a annoncé lundi que son conseil d’administration avait rejeté l’offre de rachat le valorisant 6,4 milliards de dollars proposée mi-avril par Exor, la holding de la famille Agnelli.

Estimant que ce montant n’était pas suffisant, PartnerRe a préféré s’en tenir à la fusion annoncée fin janvier avec son concurrent Axis Capital Holdings, a justifié l’entreprise dans un communiqué.

Dans une offre publique d’achat non sollicitée, Exor, le bras financier de la dynastie industrielle Agnelli, proposait 130 dollars par action PartnerRe, soit une prime de 16% par rapport au projet de fusion envisagé avec Axis.

Des “discussions avancées” ont ensuite été menées entre Exor et PartnerRe au cours desquelles la société italienne a assuré ne pas vouloir relever son offre.

Or celle-ci “ne valorise pas PartnerRe à sa juste valeur”, “ne reconnait pas la solidité de son bilan et la valeur de sa marque”, a estimé le conseil d’administration du groupe américain. A long terme, le potentiel de la fusion avec Axis Capital est selon lui plus important.

La combinaison des deux sociétés peut créer “des opportunités importantes”, dont des “synergies de dépenses d’au moins 200 millions de dollars”, a avancé PartnerRe.

De plus, avant la finalisation de la fusion, les actionnaires de PartnerRe recevront un dividende spécial de 11,50 dollar par action, a annoncé le groupe lundi.

Le réassureur a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dollars et disposait au 31 mars d’actifs représentant 22,5 milliards de dollars.