Vendée Globe : Match nul entre banque et assurance

Armel Le Cleac’h a remporté la 8e édition du Vendée Globe. Il succède au palmarès à François Gabart et remet banque et assurance sur un pied d’égalité en nombre de victoires sur ce tour du monde à la voile.

Banque et assurance sont deux sponsors historiques de la voile. Régulièrement des bateaux estampillés du nom d’un assureur ou d’un banquier sont alignés sur la ligne de départ. Le Vendée Globe ne fait pas exception. Depuis la première édition, Generali, Crédit Agricole, Macif, Banque Populaire, UAP, Crédit immobilier de France, Aviva, ou encore Matmut ont participé à ce tour du monde sans escale et sans assistance.

Malgré un nombre important d’Imoca en course depuis 1989, les victoires se font rares. L’assurance a décroché sa première timbale en 2013 avec François Gabart sur Macif, avec un record à la clé : 78 j 02 h 16 min 40 s. Banque Populaire, déjà skippé par Armel Le Cléac’h avait terminé 2e de la course pour seulement 3 petites heures.

Quatre ans plus tard, la banque a donc pris sa revanche. Armel Le Cléac’h a effet remporté le Vendée Globe ce jeudi 19 janvier signant un nouveau record :74 j 03 h 35 min 46 s. Les bateaux soutenus par des assureurs n’ont pas réussi à rivaliser lors de cette édition. Bertrand de Broc sur MACSF et Paul Meilhat sur SMA ont tous les deux été contraints à l’abandon.

Eric Bellion, sur Commeunseulhomme, également soutenu par Klésia, était toujours en course. A l’heure où nous écrivons ces lignes, il pointait à la 9e place du classement à un peu plus de 5.000 nautiques de l’arrivée.
Quant à Fabrice Amedeo sur Newrest/Matmut, il est pour l’heure 11e à environ 6.000 nautiques des Sables-d’Olonne.

Prochain rendez-vous, pour la belle, dans un peu moins de 4 ans.

Crédit photo : Jean-Marie Liot/DPPI/Vendée Globe