Vendée Globe : Fin de parcours pour Bertrand de Broc et la MACSF

Samedi 19 novembre, après 13 jours de course, Bertrand de Broc a dû abandonner. Suite au choc subi par son monocoque au large du Portugal, les conditions n’étaient plus réunies pour poursuivre l’aventure.

L’histoire entre Bertrand de Broc et le Vendée Globe est décidément compliquée. Le skipper qui s’alignait pour la 4e fois au départ du tour du monde en solitaire et sans assistance a dû abandonner pour la 3e fois.

Vendredi soir, Bertrand de Broc avait décidé de se dérouter vers l’archipel Fernando de Noronho pour inspecter la coque de son bateau à l’origine d’un bruit suspect. Le constat est implacable : une très grande partie du carénage est trop endommagée pour continuer la course, contraignant Bertrand de Broc à l’abandon. « Se retrouver face à cette décision est un énorme coup dur. Cela arrive forcément dans la carrière d’un skipper, mais cela ne rend pas le choix plus facile à accepter. Je suis déçu. Mais raisonnablement, il m’est impossible d’envisager d’affronter le Grand-Sud dans ces conditions », déclare le skipper.

Du côté des autres assureurs présents, SMA et Paul Meilhat figurent à la 6e place à 218 milles de la tête de course. Fabrice Amedeo sur Newrest-Matmut pointe lui à la 17e place. Enfin le monocoque CommeUnSeulHomme sponsorisé par Klésia et skippé par Eric Bellion est 22e de la course.